Home Art de vivreCulture Guerlain réinvente son temple de la beauté

Guerlain réinvente son temple de la beauté

by pascal iakovou
1 comment

En 1914, la Maison Guerlain s’installait au 68 Champs Elysées. En 2013, c’est à l’architecte Peter Marino que Guerlain a confié le soin de poser son regard sur la partie ancienne de la boutique et d’imaginer la suite de l’histoire.


Dans une large entrée en marbre blanc, donnant sur les Champs Elysées, un puits de lumière de sept mètres de haut a été conçu pour servir d’écrin à l’installation composée d’abeilles dorées conçues par l’artiste Gérard Cholot, le Vol des Abeilles. Les visiteurs sont ainsi accueillis dans cet espace inédit par le symbole de Guerlain, cette abeille qui fait partie de l’histoire de la Maison depuis 1853.

Un espace de toute beauté qui lie magnifiquement le passé et le présent de la maison. On retrouve des archives des collections Guerlain, les fameux arbres à parfums où l’on retrouve toute la gamme des produits mais aussi des salons privés pour la créations sur mesure de parfums. D’autres salles magnifiques sont aussi à découvrir comme l’institut et le fameux restaurant le 68.

Quel bonheur d’avoir pu assister à l’ouverture de cette boutique de rêve en compagnie de Natalia Vodianova et de miss Monde.

Guerlain change ainsi le visage de sa Boutique historique du 68 Champs–Elysées, un changement d’échelle qui en fait plus que jamais le lieu de toutes les rencontres, de tous les coups de coeur, s’imposant comme la destination d’un véritable art de vivre à la française.

La Boutique se transforme en cabinet de curiosités pour vous enchanter de ses créations toujours plus audacieuses.

« La Collection du 68 »
Chaque année, cette collection se renouvellera pour de menus plaisirs ou la folie des grandeurs. Parfums, accessoires parfumés ou à parfumer… pour un « art de vivre à la parisienne », entre tradition et trendy chic.

1. Le Parfum du 68 : hommage aux racines
1914. Paris est en effervescence et Guerlain s’installe sur les Champs-Elysées. Les belles s’empressent de venir découvrir « ce nouveau temple de la beauté » et pour célébrer l’événement, Jacques Guerlain leur offre le Parfum des Champs-Elysées dans un magnifique et drôle de flacon Tortue en cristal de Baccarat, référence ironique à la lenteur des travaux.
Une version Extrait. Il fallait pour ce nectar olfactif le plus beau des flacons. Pour Le Passeur du Temps, Guerlain réinterprète le mythique flacon Tortue de 1914, revisité par Baccarat en cristal noir. Une prouesse technique rendue possible grâce à la restauration d’un moule vieux de 100 ans. Ce flacon d’exception prend vie à nouveau sous sa cloche en verre, sublimée d’un décor féérique de Paris, doré à l’or fin 24 carats. Un travail minutieux réalisé par un Maître d’art des Ateliers Gohard, spécialistes de la restauration des dorures de monuments historiques aussi prestigieux que le dôme des Invalides, l’obélisque de la Concorde ou encore le Château de Versailles. Thierry Wasser a imaginé un boisé épicé à l’image de la vie parisienne nocturne : une fragrance contrastée, chaleureuse et sophistiquée qui s’ouvre sur la douceur onctueuse d’une pétillante mandarine épicée de cardamome. Les fleurs lui apportent de l’envolée, lumineuse et dorée : jasmin, magnolia, fleur d’oranger et immortelle s’accordent dans ce bouquet inédit et se tapissent en fond des douceurs de la fève Tonka, du benjoin et du ciste. Le cèdre et l’encens apportent le tombé final à ce parfum unique des grands soirs parisiens.
Une version Eau de Parfum. Plus que jamais pour ce parfum du 68, Thierry Wasser continue de puiser son inspiration dans l’essence même de la Maison Guerlain. Entre passé et futur, plus qu’un hommage, cet effluve chic se veut une déclaration. La fragrance est un floral épicé boisé, jouant le feu sous la glace par un contraste entre épices froides et chaudes. Elle magnifie l’immortelle et la rose en un duo singulier de fleurs. Un bouquet d’héliotrope et de benjoin enveloppe le parfum dans un sillage follement Guerlain. Le flacon dont la sérigraphie platine rend hommage à la façade de la mythique adresse, est mis en scène par un glorifier sobre et élégant en papier texturé, gaufré du dessin de la façade du 68 Champs-Elysées.
Hall of Mirrors
2. Les Souvenirs du 68
Souhaitez-vous partager un souvenir de votre séjour dans ce lieu unique ? Il vous suffit de poster une carte à parfumer timbrée à l’effigie de l’Astre emblématique de la Maison dans la boîte aux lettres du 68, Champs-Elysées. Guerlain réédite en effet ses plus belles affiches historiques au travers d’une collection de cinq cartes postales ; une collection qui aura vocation à s’enrichir. La Maison a en effet toujours fait appel aux affichistes les plus talentueux pour illustrer ses créations par de véritables oeuvres d’art : Cassandre, Nikasinovitch ou encore Elise Darcy qui dans les années 30, utilisait des aplats aux traits puissants pour exprimer L’Heure Bleue, Sous le Vent, Vol de Nuit, Véga ou encore les rouges à lèvres Maison. Des chefs-d’oeuvre très prisés des collectionneurs désormais disponibles sous la forme de cartes postales à parfumer… afin de conserver ou d’envoyer une parcelle de ce rêve parfumé.

3. La Collection « Fond de Cuve »
La Maison Guerlain a des secrets bien gardés qu’elle vous révèle en exclusivité au 68, Champs-Elysées. Il en est ainsi d’une recette de fabrication ancestrale, utilisée depuis 1828 : la formule « Fond de Cuve ». Son mystère et son équilibre subtil tiennent dans un dosage particulier et une harmonie des matières premières, une dilution précise et une macération minutieuse. Pour recréer chez soi l’ambiance si parisienne d’une Boutique Guerlain, il suffit d’allumer la flamme d’une Bougie Fond de Cuve et sentir à nouveau l’expression du patrimoine olfactif de la Maison : notes de rose, jasmin, iris, baumes, vétiver, patchouli relevés de notes épicées s’épanouissent dans l’air en toute volupté. L’Art de vivre Guerlain vous conseille également un nouveau rituel de parfumage, généreux et élégant. Frictionnez-vous la peau de La Cologne Fond de Cuve pour le bain pour ressentir un bien-être unique, procuré par la fraîcheur de la bergamote et du petit-grain mêlés aux notes aromatiques de la lavande. Versez-en quelques gouttes dans l’eau du bain pour vous détendre et vous revitaliser.
Bee Bottle in the Private Consultation Salon
4. Rouge G, édition 68
Cet écrin bijou aux reflets or blanc a été pensé par Olivier Echaudemaison et dessiné par Lorenz Bäumer, joaillier de talent de la Place Vendôme. Joyau de technologie, Rouge G possède des courbes horizontales, rappelant celles d’une femme, et renferme un secret : un miroir qui se révèle à l’ouverture. A objet d’exception, formule d’exception avec un ingrédient star : la poudre de rubis qui agit comme un azurant optique pour exalter la couleur et la brillance des teintes. Sa formule lui associe des actifs d’origine naturelle provenant des médecines traditionnelles (Herbe du Tigre, beurre de mangue sauvage, résine de Guggul) pour repulper, lisser et apporter douceur aux lèvres. Clin d’oeil, la teinte n°68 dont le chiffre apparaît comme « strassé » sur cette édition collector, est un fuchsia vif et sophistiqué, couleur fétiche de la parisienne.
5. Ladies in all climates, poudre lumière universelle
Guerlain réinvente l’une de ses poudres mythiques dans une série limitée et numérotée. Il était une fois en 1897, la poudre Ladies in all climates qui avait pour vocation d’illuminer et de rafraîchir le teint. A l’heure des peintres impressionnistes et de la photographie, la Maison Guerlain voulait capturer l’insaisissable des variations atmosphériques. Les transports nouveaux offraient aux femmes de voyager sous toutes les latitudes et Guerlain poursuivait son expansion dans le monde entier. Il s’agissait alors de s’adresser à toutes les femmes, quelles qu’elles soient, où qu’elles soient. En 2013, la Maison Guerlain réédite de façon exclusive 400 pièces numérotée de cette poudre d’exception qui nimbe toujours la peau d’un voile de lumière délicat et transparent.
tumblr_mwmjccbHeB1qdfi4yo1_1280

6. Les Délices du 68
Chez Guerlain, les parfums ont toujours eu l’air épicurien. Pour cultiver davantage l’art de la gourmandise, les Délices du 68 s’offrent à vos papilles, à déguster au « 68 » ou chez soi.
Les thés Guerlain. Une gamme de sept références exclusives a été soigneusement sélectionnée avec Constance Braud, créatrice des thés de constance. Ces thés d’exception sont une invitation à la découverte de ce breuvage millénaire et exaltent les notes olfactives de mythiques parfums Guerlain, en parfaite concordance sensorielle.
Ainsi, le thé Shalimar rend hommage avec intensité et volupté au premier oriental de la parfumerie par un blend de thés verts et noirs d’Asie, aux arômes de vanille, de bergamote, de cannelle, de cardamome et de lavande.
Le thé noir La Petite Robe Noire a des accents mutins à la fois fruités et épicés. Un thé de caractère, intense et gourmand, très dynamisant à l’image d’une pimpante parisienne, habillée d’une petite robe noire virevoltante.
Le thé Habit Rouge est un thé noir de Chine, appelé Aiguilles d’or, de grade élevé FTGFOP. Uniquement constitué de bourgeons dorés, sa qualité est exceptionnelle, sa puissance et son arôme rappellent le cuir, le miel et les notes légèrement fumées du parfum éponyme.
Nérolia Bianca est un thé blanc de Chine de la région du Fujian, récolté une fois par an au printemps. Ses arômes évoquent une note zestée, d’osier humide, de miel et de fleurs. Ce mélange délicat nous plonge dans l’envolée fraîche et lumineuse de la dernière création des Aqua Allegoria.
Le thé Heure Bleue est un Oolong de Taïwan, le Dong Ding qui signifie « Brume glacée des sommets », par référence à la montagne où il est cultivé. Il possède des arômes gourmands de châtaigne, de miel et de fleurs blanches et se déguste au crépuscule pour ses vertus apaisantes.
Le thé Orchidée Impériale trouve son écho dans un thé noir de Chine aux arômes d’orchidée, dans un équilibre parfait entre le thé et la fleur, résultat d’un subtil dosage. Symbole de féminité en Asie, l’orchidée est connue pour ses vertus de longévité.
Le thé Liu est un thé vert parfumé aux fleurs de jasmin, subtil à l’image de Liu, parfum fleuri et voluptueux, hymne à la féminité et à l’amour véritable.
Le miel Guerlain. « Grand cru 2013 » est une édition exclusive et limitée de la récolte issue des ruches situées sur le site de production des parfums Guerlain à Orphin. La Maison ne pouvait manquer de célébrer une fois encore l’abeille, son symbole originel. Cette abeille, ronde et légère, nous donne à présent son miel, nectar précieux et exclusif.
The Teas
tumblr_mwmkh5keE21qdfi4yo1_1280
« Les Folies du 68 »

1. Vol de Nuit
Edition 80ème Anniversaire. 1933, naissance d’un parfum mythique. Avec Vol de Nuit, Jacques Guerlain nous entraîne dans un voyage intemporel vers de grands espaces encore inconnus et rend hommage à son ami le poète et aviateur Antoine de Saint-Exupéry. Vol de Nuit est l’un des parfums Guerlain les plus facettés. Rare, énigmatique, audacieux, entre galbanum, épices et notes de sous-bois. Le flacon, dessiné par Raymond Guerlain et réalisé par les Maisons Baccarat et Pochet du Courval, porte un motif d’hélices. Digne des héros des temps modernes, il allie la beauté unique de l’objet à la prouesse technique de sa réalisation. Consuelo de Saint-Exupéry écrit l’été 1943 cette lettre brûlante de passion à son mari : « Mon chéri […] Je suis bien récompensée de vous avoir dit oui. Je suis vôtre. Et je continue à être votre compagne de toutes les heures. Habillée d’un manteau brodé de larmes, je pense à vous. Les petites choses me consolent quelquefois. Exilée de France, je respire mon parfum Vol de Nuit de Guerlain. ».
En 2013, Guerlain célèbre l’anniversaire de ce parfum à l’esthétique moderniste et intemporelle en habillant d’or quelques flacons vintage à la contenance singulière de 56 ml, précieusement conservées dans ses archives. L’hélice et le capot de chacune de ces pièces sont réalisés en or éthique et façonnés à la main dans la plus pure tradition de l’orfèvrerie française par la Maison JEM (Jewellery Ethical Minded). Un or éthique qui provient de régions d’Amérique du Sud à la biodiversité très riche. Extrait de mines artisanales certifiées, il bénéficie de programmes éthiques et écologiques d’exploitation de métaux précieux. Le poinçon JEM Process atteste de cette conception joaillière responsable soucieuse des hommes et de la nature.
Au fil du temps selon Guerlain. Comme les parfums de la Maison se rient du temps qui passe, Guerlain a créé un objet de pure audace, une grande première dans l’histoire horlogère : une montre parfumée. Comment est-ce possible ? A première vue, cette montre a la géométrie sobre et rectangulaire du flacon Vol de Nuit. Elle possède les atours précieux de la joaillerie : or blanc 18 carats, un cadran paré de 32 diamants blancs sur le dessus et 134 diamants noirs à l’intérieur. Le tout serti de 76 diamants blancs, comme une constellation d’étoiles dans la voie lactée. Et ce bel objet de désir abrite en son coeur quelques gouttes de parfum. Une petite pression sur le remontoir et il diffuse son parfum (que l’heureux détenteur de cet objet d’exception a le luxe de choisir). Cet exploit technique réunit le savoir-faire de l’horloger par son mécanisme intérieur, celui du joaillier par la sélection et le sertissage des diamants et celui du parfumeur par le parfum qu’il renferme. Le Temps Guerlain est décidément celui de l’audace.

2. L’Abeille
Toute l’histoire de la Maison Guerlain est faite d’exceptions. L’Abeille en est une. Avec audace et inspiration, elle joue sa partition avec perfection. Remontons le temps où Guerlain gravait des abeilles impériales sur un flacon qui ne tarderait pas à devenir fétiche. En 1853, Pierre-François-Pascal Guerlain crée pour l’Impératrice Eugénie l’Eau de Cologne Impériale et confie aux verreries
Pochet du Courval la fabrication d’un flacon emblématique gravé aux armoiries de Sa Majesté. Une abeille symbole de l’Empire et emblème de Guerlain. Depuis, la Maison ne cesse de lui rendre hommage, tant elle continue d’inspirer de très belles créations.
Une sculpture reprend la finesse ailée de sa silhouette en un flacon en cristal de Baccarat, facetté comme un diamant, qui joue avec la lumière, qui se pose et se regarde comme un chef d’oeuvre. Cette sculpture de cristal incarne le meilleur du luxe français, la beauté et la perfection, jusqu’au barbichage de soie, au touche oreille en cristal, à l’écrin de joaillerie en cuir doux. Par trois fois, l’abeille s’est parée de son flacon précieux réalisé à la main. Ses ailes se sont d’abord faites jeux de transparence puis reflets d’or et enfin éclats d’argent. Et par trois fois, Thierry Wasser a composé un sillage d’exception pour ces flacons-bijoux dont la diffusion a été ultra-exclusive avec 50 pièces numérotées environ proposées dans les Boutiques Guerlain du monde entier.
Afin que le rêve se prolonge, l’abeille devient non plus taillée en diamant mais taillée dans le diamant. Parfum-joyau unique, le Secret de la Reine se porte en clip ou en pendentif, accroché à une chaîne qui déroule, en morse et en brillants, des mots doux à entendre “Aimer pour vivre, vivre pour aimer”. Son aura se déploie dans la transparence miroitante du cristal de roche et du soutien aussi précieux que discret du platine. Les diamants jouent un rôle majeur dans cette création exceptionnelle qui conjugue plusieurs talents : le savoir-faire de l’horloger par son mécanisme intérieur, le joaillier par la taille du cristal et le sertissage des diamants, et enfin le parfumeur par la matière olfactive abritée au coeur de l’abeille, que l’on parfume avec la fragrance de son choix. Plus de 14 carats de diamant et plus de 500 heures de travail à dessiner, tailler, polir, sertir, assembler… pour que naisse cet objet du désir. On l’imagine déjà posé sur sa petite robe noire, on a envie de suivre du doigt ses contours, de le faire passer et repasser dans la lumière et, merveille des merveilles, de le sentir. Car cette précieuse abeille parle couramment Guerlain : une petite pression sur le diamant poire qui orne sa poitrine et elle ouvre ses ailes, diffusant son exquis parfum.

3. Les éventails Haute Couture
L’éventail est un accessoire d’élégance et de confort depuis l’Antiquité. Dès le XVIIème siècle, l’éventail ne sert plus seulement à s’éventer mais aussi à faire entendre bien des choses… Un éventail ouvert et refermé plusieurs fois de suite d’un claquement sec : inutile d’insister, l’agacement monte ! Mais si l’éventail ouvert s’arrête sous le menton et que sur les lèvres se dessine un sourire prometteur, c’est un aveu : « Je vous aime. ». L’éventail est un objet unique dans l’histoire de l’art, qui conjugue la créativité de l’artiste et le savoir-faire d’une dizaine d’artisans d’exception. Sous la Restauration, la production française de l’éventail connaît un formidable renouveau. Guerlain propose alors dans sa Boutique de la rue de Rivoli puis de la rue de la Paix des accessoires de mode et de beauté, comme des peignes, des éventails et des gants, dont il est fait mention dans ses catalogues.
A quelques pas, également installée rue de la Paix, la Maison Duvelleroy est éventailliste depuis 1827. Elle partage avec Guerlain une histoire commune, celle d’avoir servi l’Impératrice Eugénie. Pierre-François-Pascal Guerlain dédie à cette dernière son Eau de Cologne, Duvelleroy crée pour la future épouse de Napoléon III un éventail de mariage. Le Second Empire est une période brillante, où l’élégance se doit d’être permanente. Ciselé comme un bijou ou tendu de soie précieuse, l’éventail est un accessoire idéal qui accompagne la femme partout, au bal, au théâtre, à la promenade ou dans son appartement.
En 2013, les Maisons Guerlain et Duvelleroy font renaître cette mode raffinée et leur histoire commune, en créant deux modèles d’éventails exclusifs, façonnés à la main dans le respect de la haute éventaillerie française. Présentés en exclusivité au 68, Champs-Elysées, ils pourront être parfumés selon le choix de l’heureuse détentrice, pour la beauté du geste. Deux créations très différentes qui conjuguent la créativité de l’artiste et le savoir-faire d’artisans d’exception.
Le bouquet de la mariée. Il est un hommage à l’éventail imaginé pour le mariage de l’Impératrice Eugénie par la Maison Duvelleroy. Tout en légèreté et en volume, il laisse deviner un délicat assemblage de pétales cousus au creux des plis : feuille de plumetis blanc tendue sur une monture en nacre perlière, fleurs d’organza parsemées et faites de mousseline et de plumetis. L’ensemble est couronné de marabout blanc et de sequins irisés brodés à la transparentelle. Tel un bouquet rare et précieux, cet éventail a été façonné à la main pour sublimer le sillage d’une journée si particulière dans la vie d’une femme.
L’éventail d’or. L’or est la matière fétiche de Guerlain. Il est mis à l’honneur sur cet éventail habillé d’une sobre feuille de satin de soie noire. La monture en ébène est ennoblie d’une marqueterie de paille aux tonalités d’ambre et de miel. Sobre en apparence, il se déploie tel le paon pour révéler la luxuriance d’un travail d’orfèvre : un motif festonné appliqué à la feuille d’or scintille de fines paillettes noires. Cet éventail a été façonné à la main par l’un des derniers Maîtres éventaillistes français. Il sera présenté en exclusivité au 68, Champs-Elysées et pourra être parfumé.

4. Les Gants parfumés
Héritier des parfumeurs qui fournissaient la Cour des Rois, Guerlain ne pouvait que renouer avec cette alliance ancestrale du luxe qui unissait les métiers de la mode à ceux du parfum, au travers du gant, « ce bel habit de la main ». Les gants parfumés sont arrivés d’Italie dans les bagages de Catherine de Médicis qui introduisit ce raffinement florentin à la Cour de France. Les gants apparaissent au catalogue de la Maison Guerlain au XIXème siècle, avant d’en être retirés au début du XXème siècle.
Pour l’accompagner dans cette nouvelle aventure, Guerlain s’est associé à une Maison française au savoir-faire traditionnel, Agnelle, qui possède les mêmes valeurs d’excellence et de création et qui, tout comme Guerlain, a reçu le label d’Entreprise du Patrimoine Vivant. Pour les gants Guerlain, c’est la plus belle, la plus souple des peaux, un agneau au toucher naturel et sensuel, qui a été sélectionnée. Tous sont doublés de soie, cousue main. Un travail de haute couture que l’on devine sans le voir et que viennent embellir quelques gouttes de parfum. Faisant corps avec la main, le parfum devient voile sur la peau. Objet de désir, main convoitée, doigts effleurés, le parfum se fait trace, sillage, présence échappée mais conservée sur ce gant oublié ou offert en inoubliable souvenir.
Le gant du Parfumeur. En 1853, lorsque Pierre-François-Pascal Guerlain crée L’Eau de Cologne Impériale, sa Boutique se situe rue de la Paix, à l’ombre de la colonne Vendôme. L’histoire familiale raconte que le flacon aux abeilles est né de la fascination qu’avait le fondateur pour ce monument. Il aurait alors reproduit les courbes du dôme de la colonne, en les mariant aux abeilles impériales. Ce motif appelé « feston » fut travaillé par la suite en frise bronze doré dans la Boutique du 68, avenue des Champs-Elysées avant de venir se poser sur les flacons des Aqua Allegoria. A présent, le feston borde ce long gant améthyste en une dentelle minutieuse, composée de minuscules clous d’argent tels des bijoux, sur la manchette légèrement évasée. Un gant dont la peau est imprégnée de Mitsouko, un parfum chypré et fruité aux notes de pêche, d’épices et de sous-bois, qui se devine sans s’imposer pour donner à chaque femme un sillage unique.
Le gant Petite Robe Noire possède le chic parisien, à la ligne sobre, au tombé impeccable et aux sublimes effluves de l’extrait de La Petite Robe Noire. Court et décolleté, empreint d’une sensualité hitchcockienne, il précise la silhouette, lui donne une allure déliée et pétillante en soulignant le galbe et la finesse du poignet. Son élégance joue sur la dualité du noir et du blanc. Son charme tient aussi à un petit noeud plat qui en habille le haut.
Le Gant du Parfumeur
5. Les carrés de soie
Afin d’amplifier le sillage de ses parfums, Guerlain renoue avec le travail d’une matière noble par excellence, la soie. Au travers d’une collection de carrés de soie de 90x90cm vendue en exclusivité au 68, Champs-Elysées, Guerlain décline son histoire et celle de ses parfums mythiques. Habillant le cou, magnifiant le port de tête, soulignant les hanches, ils offrent mille façons de sublimer le sillage des créations Guerlain. Fabriqués en Italie, dans la région de Côme, ils marient savoir-faire traditionnel et modernité. Parfumeur avant tout, Guerlain a sélectionné une qualité de soie qui permet une retranscription fidèle de ses fragrances. Les carrés peuvent ainsi être parfumés dans une gestuelle délicate et aérienne, un rituel plein d’attentions, à bonne distance de la soie.
Le carré de soie Astre s’inspire de l’emblème de la Maison Guerlain et tout particulièrement du 68, Champs-Elysées. Sur ce foulard 100% en twill de soie, il est mis en majesté, tout en subtilité. Le feston, autre symbole de la Maison, lui est associé de manière très recherchée dans le fond du carré. Ce carré imprimé à la technique du jet d’encre est modernisé par son envers uni bleu glacier qui contraste avec l’endroit et rend cette création si rare.
Le carré de soie Shalimar Blanc, tout en dégradés de couleurs et rehaussé de délicates touches d’or, évoque la magnifique histoire d’amour de l’Empereur Shah Jahan et de la Princesse Mumtaz Mahal qui inspira à Jacques Guerlain ce terriblement oriental et somptueux parfum Shalimar en 1921. A la manière des miniatures indiennes, le Taj Mahal s’y dessine, célèbre mausolée construit par l’Empereur en hommage à sa dulcinée. Les luxuriants jardins de Shalimar abritent quelques-unes des plus belles matières de la Guerlinade : la rose, le jasmin, la vanille. Enfin, les animaux attirent notre attention dans une illusion de relief : les éléphants qui aidèrent à la construction du Taj Mahal, les paons et les oiseaux des jardins de Shalimar. En twill de soie, le foulard est roulotté à la main.
tumblr_mwmla4WzCy1qdfi4yo1_1280

tumblr_mwml8wUoEu1qdfi4yo1_1280
6. « Les Ateliers Parfums »
Désormais, petits et grands, amoureux de la marque et nouveaux passionnés peuvent s’initier à l’art du parfum selon Guerlain.
Les « Petits Guerlain » sont initiés à l’art de la parfumerie dès l’âge de 7 ans. Des ateliers ludiques proposés le mercredi après-midi, qui s’achèvent par la remise d’un diplôme de l’apprenti Petit Guerlain ! Et parce que les parfums Guerlain sont synonymes de joie, il est également possible de fêter son anniversaire autour d’un goûter olfactif.
Et pour les adultes… Au sein de sa Maison du 68, Champs-Elysées, le Parfumeur lève le voile sur ses créations. Tel un magicien qui livre les secrets de ses plus beaux tours, Guerlain raconte la genèse et les inspirations de ses parfums, partage ses découvertes olfactives, évoque sa passion pour les matières premières, celles qui font sa signature. Enfin, il initie chaque participant à l’art de la parfumerie en l’accompagnant dans la composition de sa propre fragrance. Ces rencontres particulières sont animées sur une journée entière par un expert Guerlain. Une jolie manière d’entrer dans le rêve et de s’essayer à la création, le temps d’une parenthèse… enchantée.
The Organ
L’Institut, Visionnaire de la beauté
Chez Guerlain, l’histoire n’en finit pas de se renouveler pour émerveiller les femmes. Hier comme aujourd’hui, elles sont les élues de la marque et peuvent vivre à l’Institut Guerlain, situé au dernier étage de la mythique adresse du 68 Champs-Elysées, une expérience exceptionnelle. Emblème du savoir-faire Guerlain et univers de création permanente, l’Institut aujourd’hui se réinvente, gardant des legs du passé ce qu’il y a de meilleur, dans une dynamique aussi innovante qu’élégante. Les décors classés ont été conservés et restaurés, intégrés dans ces lieux nouvellement aménagés, pour entraîner chaque cliente dans un monde de pure plénitude.
En exploitant d’autres territoires, l’Institut Guerlain offre aujourd’hui de nouvelles méthodes de soins uniques et exclusives en parfaite osmose avec la philosophie de la Maison. Un concept inédit du Soin Sur Mesure pour apporter ce qui peut se faire de plus beau, de plus juste et de plus dédié aux femmes et aux hommes, dans la quête de l’exigence et de la perfection de leur individualité. Un concept né d’une longue tradition dans l’univers de la beauté Guerlain. Car déjà, c’est avec cette audace créative qui caractérise les grandes Maisons que Guerlain inaugurait en 1939 son premier Institut de Beauté au monde.
A cabin of L'Institut

A made to measure treatment

Le Secret de la Reine Cabin
tumblr_mwml8ciIJC1qdfi4yo1_1280
L'Institut corridor
Restaurant Le 68 Guy Martin
Pour éveiller le nez et exciter les papilles, la Maison Guerlain a imaginé associer deux talents, deux passionnés, excellant dans ces deux arts que sont la parfumerie et la gastronomie. Thierry Wasser est depuis 2008 devant l’orgue à parfums de Guerlain. Guy Martin est arrivé en 1991 au Grand Véfour dont il est devenu le propriétaire en 2011.
Tous deux partagent le respect de leur métier et des Maisons ancestrales, qu’ils servent. Tous deux ont en commun l’amour de l’autre et l’envie de le combler de plaisir. Tous deux ont à coeur de sauvegarder les traditions et la nature qui leur offre ses richesses. Ils ne pouvaient que se rencontrer autour d’un même projet, d’un lieu unique.
Réservations : 01 45 62 54 10 ou [email protected]
The Restaurant

The Restaurant tables
Une création spectaculaire de Gérard Cholot : Le Vol des Abeilles
C’est en 2008 que l’artiste et scénographe Gérard Cholot croise pour la première fois la route de l’iconique «abeille» Guerlain et décide de lui redonner vie. L’abeille, symbole imperial, orne, statique et impassible, le flacon d’Eau de Cologne Impériale créée en 1853 pour l’Impératrice Eugénie. Il est temps de la laisser s’envoler, de lui rendre la vie. C’est pour les 180 ans de Guerlain, en 2008, que Gérard Cholot réveille pour la première fois la ruche. Des abeilles stylisées de 65 cm d’envergure, gonflées à l’helium, volent parmis les invités dans une scénographie labyrinthique.
En 2013, lorsque la Maison Guerlain a confié à Peter Marino le projet de rénover l’adresse mythique des Champs Elysées, elle a immédiatement souhaité pouvoir installer une version pérenne de la réalisation de 2008. Cette oeuvre monumentale se développe dans la totalité des 7m de hauteur de l’atrium immaculé de la nouvelle boutique, visible par les visiteurs depuis les Champs-Elysées. Les abeilles prennent leur envol pour la seconde fois.

Related Articles

1 comment

nanou 1 décembre 2013 - 2 h 39 min

La mode le parfum le 68 le restaurant la collection …. tout y passe c’est Guerlain

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :