Home Beauté et parfums Be Mine by Fatima Lopes

Be Mine by Fatima Lopes

by pascal iakovou
0 comment

Be Mine by Fatima Lopes

Lancé lors de la fashion week parisienne Be Mine by Fatima Lopes, c’est une pulsion de sexyness, une mode de désirabilité, une féminité à son comble.


La perfection d’une coupe parfaitement ajustée. Le détail d’un cuir ajouré. L’exigence dans une géométrie. Un jeu de proportions, qui façonne la silhouette. Depuis 1992, Fatima Lopes habille les filles pointues et allurées, ayant ce je ne sais quoi d’audace et d’humour qui signe plus qu’un style, une attitude.

Un coup d’éclat pour entrer dans l’an 2000. Fatima Lopes défile à Paris, vêtue du bikini le plus cher du monde. Une minuscule pièce d’or et de diamants, qui souffle son message à pleine puissance et laisse son empreinte dans le nouveau millénaire. La femme Fatima Lopes est à son image. Urbaine et sexy, elle talonne le sol des capitales, l’attraction chevillée au corps, un goût certain pour l’aventure et l’irrévérence.

La femme Fatima Lopes est à la tête d’un empire. Celui d’une féminité joyeuse et décomplexée, à la sophistication évidente dans l’insolence, un sens du style à la géométrie invariable. Il ne lui manquait qu’un parfum… C’est Aurélien Guichard, qui décidera de la mettre en odeur. Il partage avec Fatima Lopes une exigence dans l’intuition. Leur rencontre sera le début d’une nouvelle fulgurance créative. En toute liberté, le parfumeur imagine une composition personnelle, un hymne olfactif à l’attraction fatale, parfait écho à cette mode haute sensualité.

BE MINE UN PARFUM À L’EXTREME ELEGANCE SUBVERSIVE ET SENSUELLE. UNE FRAGRANCE TOUT EN AMBIVALENCE QUI JOUE LE CLAIR-OBSCUR L’OMBRE ET LA LUMIERE. UNE FEMINITE FANTASMEE À L’IMPERATIF FAITE DE CONTRASTES ET DE PARADOXES.

C’est le parfum d’une femme à l’avant-garde, dont on remarque d’abord l’étourdissante personnalité. Elle n’a peur de rien, la vie est son terrain de jeu, le monde à ses pieds. Elle porte Be mine, le parfum de l’irrésistible possessivité. On le veut absolument. Charnel et animal, il signe une féminité à son paroxysme.

Une construction tout en déconstruction, un classicisme oublié au profit de pulsations de modernité sur la chaleur de l’épiderme. Une colonne vertébrale : la puissance sèche du cèdre de Virginie parfaitement ancrée. Son intensité sourde confère au jus une forte personnalité. Autour de lui, on reconnaît la vibrance rayonnante d’une fleur de frangipanier, solaire et sensible. Une mûre écrasée, débarrassée de ses facettes sucrées, qui ne garde qu’une douceur lancinante, intrigante et sombre. La volupté d’un absolu vanille déploie sa langueur à travers cette chaleur épicée inimitable. Les accents chauds et ambrés du Benjoin du Laos scellent l’addiction.

UN FLACON POUR TALISMAN

Emblème inséparable de l’imaginaire de la maison, le diamant est ici réinventé en version oversized. Solitaire posé sur un cube de verre aux lignes pures, sa désirabilité est pressante et décuplée. Elégance de la structure, poids du verre dans la main, lumière réchauffée de reflets charnels. Un objet de désir.

LA CAMPAGNE

Quand le besoin de l’autre est plus fort. Be mine. Quand l’envie de ne plus s’appartenir prend le dessus. Be mine. Quand la passion fait tomber les ultimes barrières. Be mine.

Fatima Lopes a confié l’image et la réalisation de cette campagne au photographe Jay Eytan.

Elle. Impulsive dans sa réflexion. Retenue dans sa détermination. Lui. Possessif et impérieux. Fantasme inavouable. Les mains se cherchent. Les peaux s’attirent. Les émotions se perdent. Une seule idée perdure : be mine.

 

www.beminebyfatimelopes.com

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :