Home Mode Miharayasuhiro Hommes Automne Hiver 2012 – 2013

Miharayasuhiro Hommes Automne Hiver 2012 – 2013

by Marie Odile Radom
0 comment

Si de saison en saison,  Mihara Yasuhiro s’est imposé comme l’un des créateurs les plus en vue,

c’est parce qu’il ne cesse de nous émerveiller avec ces collections avant-gardistes empreintes d’originalité et d’audace.
Ses vêtements surprennent par leur modernité et leur mélange de matières tout en dégageant une certaine poésie.

Le créateur japonais aime expérimenter des techniques non conventionnelles pour créer quelque chose de résolument nouveau, de différent. S’il prend plaisir à déconstruire la silhouette masculine, c’est pour mieux esquisser les contours d’une nouvelle identité bien plus forte à l’image de l’homme moderne en phase avec ses contradictions.

Mais ce n’est pas l’unique raison. Chacun des défilés de la Maison Miharayasuhiro est un opéra moderne où la musique rythme chaque passage. Le créateur met en avant des artistes japonais (violoniste, pianiste…) se produisant en direct devant des spectateurs conquis. C’est à chaque fois un ravissement et un plaisir non feint de découvrir l’artiste choisi par le créateur. Ce fut une nouvelle fois le cas.

Dans une salle de la Maison Rouge plongée dans la pénombre, le murmure des spectateurs est soudain interrompu par une note de guitare cristalline. La salle retient son souffle quand apparaît sous les projecteurs le guitariste Miyavi. Semblant seul au monde, il se lance, à la lumière d’un projecteur, dans un monologue dynamique et époustouflant avec sa guitare.

Pour l’Automne Hiver 2012 – 2013, Mihara Yasuhiro explore la relation entre la vitesse de transmission des informations et leurs effets dans une collection si justement nommée Insider Outsider. L’instantanéité des échanges modernes et des techniques plus traditionnelles de communication sont les fondements d’une collection basée sur l’affirmation de soi.

De nos jours, le flux de l’information est tel que chacun peut percevoir et comprendre instantanément la culture de l’autre. Mais il existe encore des personnes – les Outsiders – qui choisissent de s’exprimer de manière plus traditionnelle, de laisser parler leur propre sensibilité à travers leur singularité comme le fait Mihara Yasuhiro.

Miyavi, le guitariste samouraï, continue de rythmer le défilé alternant phases rapides et phases de décompression. Les premières silhouettes font leur apparition nous rappelant les fondamentaux du style Miharayasuhiro. Superposition de pièces, détails militaires, tartan en noir et blanc, pantalons un peu courts font de l’homme Miharayasuhiro un homme urbain et élégant aimant explorer des associations inédites.

Le créateur japonais nous fournit un vestiaire moins casual qu’à l’habitude mais néanmoins riche en recherches et en personnalité. Les costumes sont sobres mais restent confortables car l’homme Miharayasuhiro doit se sentir à l’aise dans ses vêtements. Des gilets sans manches  matelassés recouvrent les vestes.

Mais un examen plus approfondi fait apparaître le génie et la singularité de  l’artiste. Vestes, manteaux et blousons semblent être réversibles avec leur doublure en tissu, ce que le créateur nomme l’inside-out laissant apparaître ce qui se cache en dessous de la surface. La collection prend alors une autre tournure, les silhouettes regorgent de détails qui apparaissent au gré des désirs et du style de l’homme.

Ainsi, insignes et galons sont savamment placées sous forme de broderies au détour d’un dessous de col, sur un poignet ou sur l’ourlet de pièces taillées dans des tissus nobles rappelant l’individualité de l’homme Miharayasuhiro.

Le thème militaire est sublimé mais une nouvelle fois le créateur fait mouche en faisant tisser des costumes camouflage de toute beauté dans de la soie de kimono aux reflets mordorés, utilisant une technique vieille de plus de mille ans. Le blouson aviateur se fait poncho chic, on retrouve son goût certain pour la déconstruction-reconstruction.

Et parce que l’homme n’est pas uniforme, quelques silhouettes féminines se sont glissées dans cette collection, longues, élégantes, presque spectrales tant elles semblent inattendues. De nouveau, le mélange des influences japonaises et européennes se fait sentir. Le pantalon est ultra-large, la robe d’une élégance ultime, la silhouette reste longiligne.

Pour l’Automne Hiver 2012, 2013 Mihara Yasuhiro a créé une collection qui est l’expression d’un style militaire moderne. Original et décalé, il fait néanmoins la part belle à la tradition à travers l’utilisation d’un tissu de soie japonais aux reflets changeants. Dans un monde qui va trop vite, qui assimile tout trop vite, Miharayasuhiro reste une marque qui assume sa singularité à travers une certaine poésie de la mode. Et tout cela, en musique.

Crédit photo : with the courtesy of  Miharayasuhiro

Marie-Odile Radom

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :