Home Art de vivreCulture MME HIROKO KOSHINO

MME HIROKO KOSHINO

by Sophia Lafaye
0 comment


Les Arts décoratifs ont abrité pendant lors des présentations Haute-Couture, du 7 au 10 Juillet, le travail très poétique de Mme Hiroko Koshino.

Cette artiste, indubitablement elle mérite cette appellation, a l’incroyable capacité de nous enchanter. Tantôt peintre, tantôt designer d’architectures vestimentaires, elle sait créer avec une intensité rare.

L’exposition met en parallèle les deux supports, tableaux et vêtements , sans que l’on sache lequel a pu inspirer l’autre. Là, n’est pas en réalité le propos. Le discours de Mme Hiroko Koshino est en deçà de tout cela. Elle laisse entrapercevoir là, sa philosophie de l’existence, philosophie Zen, éveil à la vie et au monde.

L‘interviewer fut une indéniable délectation.


I Depuis quand vous êtes vous sentie sollicitée par l’Art, ?

Depuis l’âge de trois ans, le Kabuki traditionnel japonais, la beauté des couleurs ont sensibilisé mon sens de l’esthétique.
La contemplation de scènes artistiques a toujours été présente dans ma vie. De plus, ma famille a été elle-même concernée par l’Art, et plus encore par l’Art traditionnel japonais. Mon père était peintre, mon grand-père était tailleur. Il évoluait dans la fabrication des kimonos.

II Cet intérêt personnel pour le Kabuki vous a-t-il incité à créer pour cet art, et à contribuer à son rayonnement, ?

Il m’est arrivé de créer des costumes pour le théâtre Kabuki, et pour des ballets. Cependant, si j’apprécies réellement de m’investir dans ce type de projet, ils nécessitent une disponibilité conséquente, disponibilité dont je ne dispose plus actuellement. J’envisage de retravailler à cela, plus tardivement.

III Vous avez une qualité artistique exceptionnelle tant en peinture qu’en design vestimentaire. Vous devez être très exigeante lors de l’élaboration de chaque pièce vestimentaire. Etant donné la connivence avec la sculpture celles-ci sont-elles réalisées à partir d’un patronage en volume, ?

Certainement. Cela va beaucoup plus loin. Exprimer la tridimensionnalité est une priorité pour moi. Dès la conception d’une pièce, à l’instant même du dessin, j’envisage le volume, et les trois dimensions.

IV La nécessité de la pièce unique a du vous effleurer, ..

Cela est une évidence.

V Le Zen devient très présent en tant que source d’inspiration dans la mode. Lors du dernier prêt à porter à Paris, en mars dernier, de nombreux créateurs s’en sont inspirés afin de créer des motifs, des volumes à proprement dits. Je songe à des créateurs tels Lie Sang Bong, d’autres également, ..
Chez certains cette utilisation ne parait pas dictée par une nécessité intérieure, contrairement à vous, et reflèterait plutôt les cahiers de tendance, ..
Que pensez-vous de cette utilisation, à mes yeux, abusive du Zen, ?

J’adore la beauté de la philosophie Zen. Elle est la soustraction, l’élimination de tout ce qui n’est pas nécessaire.
Elle ne devrait pas être usitée à des fins marketing, par trop commerciales.

VII Dans votre approche, je le perçois tout autre chose transparait. En entrapercevant les pièces présentées aux Arts Décoratifs, j’ai la sensation que vous avez su conférer une spiritualité directe à chaque création.

Cela n’était pas intentionnel Cependant, afin de captiver, faire vibrer l’individu il faut que l’objet ’chatouille’ l’âme. Cette vibration particulière s’avère nécessaire afin de toucher le public. Le principe concerne tant les tableaux que les pièces vestimentaires. L’un et l’autre procèdent de la même spiritualité. La nuance se situe entre la bi et tridimensionnalité.


VIII Concernant le choix des textiles avez-vous une démarche particulière,?

Je choisis les textiles et, ensuite j’applique les dessins.
J’adore voyager et pendant un voyage, je peux créer, élaborer les formes, et les couleurs. Je prends le textile comme support. Les nouvelles technologies textiles me captivent. Je ne me limite en aucun cas au tissu traditionnel. J’adore expérimenter.
Je peins sur le vêtement et il se transforme en tableau à acheter. Peindre sur le vêtement est une évidence pour moi.

IX Donc, s’il vous arrive ponctuellement d’utiliser un tissu organique cela n’est s’avère pas être une priorité pour vous. Vous préférez privilégier la démarche créatrice dans le choix des textiles ?

En effet, certains nouveaux textiles permettent des créations surprenantes dont il ne faudrait pas se passer. Ils permettent d’envisager une création très novatrice.

X Paris parait être pour vous la ville idéale. Je sais qu’elle est, selon vous, le meilleur endroit pour la création, le lien entre l’Art et la mode. Que pensez-vous de Londres, New York, ?

J’apprécie l’ouverture d’esprit à Paris. A Paris, beaucoup de gens comprennent ma
démarche artistique. Au Japon, beaucoup moins, ..

Londres et New York seraient sans doute des villes intéressantes pour moi et mes créations. D’ailleurs, une exposition devrait être présentée à Londres dans quelque temps, .. New York, pourquoi pas, ?

XI Que pensez-vous de l’industrialisation de la Mode, de l’omniprésence des bureaux de style, ? Je songe à certaines maisons de l’industrie du luxe,? N’avez-vous pas l’impression que cela inhibe l’élégance des gens, leur capacité à élaborer, créer leur propre style, ?

La mode représente le style de vie, surtout pour les femmes. 
En ce qui me concerne, je ne veux pas voir mon mode de vie influencé par le marketing.

XII Parallèlement, l’artisanat à Paris parait perdre sa place. Il n’est plus omniprésent. Il n’est plus autant respecté, encouragé qu’auparavant. Quel est votre point de vue, ?

Beaucoup de sociétés vivent sans éprouver le besoin de l’artisanat. Elles oublient cet aspect pourtant primordial, essentiel.
Au Japon, ce phénomène existe également. Paris me semble encore privilégiée sur ce point.
Les créateurs, eux-mêmes, devraient s’engager pour cet artisanat, le déclarer indispensable.

XIII Croyez-vous que le gouvernement devrait les soutenir, ? L’artisanat, son savoir-faire devraient-ils être envisagés comme un patrimoine culturel, ?

Chacun son rôle. Je ne suis pas contre l’idée. La politique devrait soutenir, encourager, plus investir à ce niveau. Ils ne doivent pas comprendre, ..

XIV Pas comprendre ou, ..

Pas comprendre ou ils ne veulent pas, ..

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :