Home Art de vivreCulture Fais-lui mal, elle a payé pour!

Fais-lui mal, elle a payé pour!

by fred
3 comments

Qu’est ce qu’une femme? Ou plutôt qu’est-ce qui fait d’elle une femme?

Je vous parle de ses accessoires bien-sûr et non de son anatomie, je vous rassure j’ai perdu cette candeur concernant nos différences il y a bien longtemps.
Ses sous-vêtements? Son rouge à lèvres? Ses bas? Son sac à main? Ou encore son mascara?

La solution est bien plus symbolique.
Il s’agit d’un objet S.M.! D’un outil de torture prouvant que les femmes sont bel et bien des dures à cuir! Cet ornement de la gamme féminine vient se planter dans la chair de l’une des parties des plus sensibles de leur anatomie!
Non, non et NON! Je vous vois venir avec votre string en tête qui fait office de coupe-crottes.

Je vous parle de leurs chaussures voyons!
Effectivement les hommes ne sont pas les seuls à être de vilains pervers.
Oui, les femmes sont les perverses les plus prononcées au monde avec leur fétichisme pour leurs pieds. Oui, le sexe « faible » aime se camper sur ses 4, 7, 9, 12 cm de plaisir douloureux!

Elles en achètent trois à douze paires par an et 75% de ces paires à torture leurs font souffrir le martyr. Elles nous expliquent que les chaussures font mal au début, mais que c’est normal car il faut que la chaussure « se fasse » ou bien « s’adapte » à leurs pieds pour que la douleur se fasse moins prononcer…
C’est bizarre on dirait les mêmes arguments qu’on utilise concernant la sodomie « Ne t’inquiète pas, ça fait mal au début, mais on si fait. Il faut que ça prenne le moule et après ce n’est plus que du plaisir »

Nous les hommes nous achetons des paires de chaussures pour être bien dedans au départ et nous les jetons quand elles sont usées car c’est à ce moment qu’elles nous font mal.

En plus ne parlons même pas du prix d’une paire de chaussure pour femme!
Ça fait mal aux pieds et au porte-monnaie! Il s’agit bel et bien du jeu le plus sadique au monde.
« Oui je vais cla-quer mes tutunes, gi-fler le cuirrr de mon porte-feuilles sur le gros gros comptoir du magasin et m’acheter un bonne paire de talons aiguilles qui vont me faire très très mal! Hmmm OUI! c’est booooon! » …
Et le pire dans tout cela c’est qu’un homme ne fait pas la différence entre une belle paire, une très belle paire, voir une médiocre paire de chaussure pour femme. Il NE voit PAS la différence!
S’il vous dit oui, c’est qu’il vous ment (85% d’entre nous), qu’il est gay (7% d’entre nous) ou bien qu’il à l’ œil (les 8% restants…)

Mais si les hommes n’y voient que du feu, le but serait-il de se pavaner et de se congratuler entre filles? De se dire « regarde ma chérie me nouvelle pair de Louboutin ou Jimmy Chow » « Waaa elles ont trop trop belles » « blablabla » (bon d’un autre côté 85% des hommes font « Radio-bières-foot-cul » donc pas la peine de trop nous vanter côté débats inutiles)

D’un autre côté je dois admettre que j’ai compris la stratégie des femmes concernant leurs chaussures et comment elles font pour tenir une soirée entière dedans; D’abord elles filent jusqu’à la voiture (50 pas de douleur et de grincement de dents), puis descendent de la voiture et vont directement vers la table pour s’assoir au plus vite (50 autres pas de douleur ayant presque fait sauter leur plombage à force de serrer les dents). Puis elles boivent du champagne, car une fois bourrées on a droit à des « m’en fous! J’sens pluuus rian » et on les voit galoper sur leurs 12cm sur la piste de danse ou bien elles sont tellement ivres ou font semblant de l’être (messieurs sachez que 85% d’entre elles font semblant d’être ivres) pour qu’on les porte.

D’où la forte et soudaine croissance des michetonneuses ces dernières années; elles repèrent le vieux dégueu plein de fric à sa table VIP et espèrent se faire inviter pour pouvoir s’assoir (éviter de se tenir debout en grinçant des dents perchées sur leur douleur) et boire du champagne (anesthésiant) et en plus elles ont l’air supe cooool à la table VIP (sans oublier que le vieux dégueu est toujours là fier comme un porc dans sa boue entouré de femmes S.M.)

Par contre une fois le pas de la porte de chez-elle passé voilà que notre courageuse nous sort un « on retire ses chaussures chez moi »
Après tout on n’en est pas à une contradiction près


Related Articles

3 comments

Aurore 17 mai 2010 - 21 h 04 min

Alors j’suis une anti-femme au possible. J’aime les talons … Sur les autres ou dans mon armoire mais surement pas au pied. Je n’arriverai jamais à m’y faire. Souffrir pour être belle ? Arf, non !

Et comme je ne bois pas, je sens tjs mes doigts de pieds endoloris !!

Emma 20 mai 2010 - 16 h 36 min

C’est très vrai tout ça! Je suis une femme qui aime les belles choses dont les belles chaussures eh oui qu’est ce que vous voulez, on ne se refait pas! Mais il y a des limites quand même! J’accepte les 7 voir 9 centimètres de talons mais 12… non pas possible ça fait trop mal et je peux pas m’y faire, hors de question! J’ai une limite: ne pas souffrir le martyr!

Ellana 20 mai 2010 - 17 h 01 min

Je suis comme Aurore, les talons, je n’y arrive pas.
Je suis douillette, donc tanpis pour moi : les ballerines, les bottes, toujours plates. Et la plupart du temps, je ne porte que des baskets ou des converses (fausses bien sur, achetées 10€ à carrouf’, je suis douillette ET étudiante fauchée, alors faut pas pousser !)

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :