Home Beauté et parfums La Communication, la clé d’une bonne sexualité au sein d’un couple ?

La Communication, la clé d’une bonne sexualité au sein d’un couple ?

by pascal iakovou
0 comment

Le manque de communication est souvent le principal obstacle à une relation saine et à une vie sexuelle épanouie avec son partenaire. À l’occasion du lancement de son vibromasseur pour couples, le Chorus que l’on peut acheter sur espaceplaisir.fr , en deux nouvelles couleurs exclusives, le spécialiste des sextoys pour couple We-Vibe, s’est associé à des sexothérapeutes du monde entier pour réaliser une étude qui souligne l’importance de la communication dans une relation. 

 Les problèmes les plus courants : le manque de temps et le manque de sexe 

Même si la plupart des couples ont commencé leur coaching en se sentant déjà bien dans leur relation (29 % des participants ont décrit leur relation avant l’expérience comme très heureuse et 65 % comme plutôt heureuse), il est toujours possible de l’améliorer. Lorsqu’on leur a demandé quels étaient les problèmes les plus courants dans leur relation, le manque de temps l’un pour l’autre (27 %), l’absence ou la rareté des rapports sexuels (22 %) et le manque d’intimité (13 %) ont été les réponses les plus fréquentes. 

woman in black and white checkered blazer
Photo by cottonbro on Pexels.com

Pourtant, 9 participants sur 10 estimaient déjà avoir une bonne communication avec leur partenaire et parler régulièrement de ces problèmes. Le coaching a finalement révélé qu’il restait des sujets à aborder afin d’améliorer leur relation. Les participants ont alors appris de nouvelles façons de communiquer et, finalement, plus de 70 % ont abordé des sujets dont ils n’avaient jamais parlés auparavant. 

Un seul couple participant a affirmé qu’il aurait pu améliorer ou résoudre ces problèmes sans l’aide d’un sexothérapeute. Cela prouve bien que le coaching de couple peut être bénéfique même lorsque les personnes se sentent bien dans leur relation et n’ont pas de problèmes majeurs avec leur partenaire. 

Alexia Bacouël, Sexothérapeute & Thérapeute de Couple qui a coaché les couples français pour cette étude, explique : « Les couples démarrent souvent leur thérapie sur le tard, lorsqu’un conflit est déjà présent au sein de la relation. Pourtant, c’est toujours bénéfique de  prendre le temps d’apprendre de nouvelles méthodes de communication et d’évoluer en tant que couple, même si l’on estime que tout va bien de prime abord ». 

bag full of sex toys
Photo by Anna Shvets on Pexels.com

La Communication, la clé d’une vie sexuelle épanouie au sein du couple 

Une étude internationale récente menée par We-Vibe a montré que seulement 45 % des sondés se sentaient à l’aise pour parler de leurs préférences sexuelles à leur partenaire. En France c’est un peu plus, avec 53 % des répondants qui disent en parler ouvertement. 

Alexia Bacouël commente : « Je rencontre beaucoup de couples qui sont heureux, mais parfois l’un des partenaires aimerait agrémenter les relations sexuelles et ne sait pas comment s’y prendre. Il y a différents moyens de sortir de la routine sexuelle. Afin que les relations puissent devenir plus expérientielles et sensorielles, on peut essayer de nouvelles positions ou ajouter des sextoys par exemple. Mais cela ne peut évidemment pas se faire sans échanger sur le sujet afin de mieux cerner les envies communes. » 

dawn man people woman
Photo by cottonbro on Pexels.com

Certaines pratiques plus difficiles à abordées que d’autre ?

Au regard du type d’objets qu’elles utilisent le plus, les Françaises semblent avoir un net penchant pour les vibromasseurs, les stimulateurs ou les canards vibrants (41% en ont déjà utilisé) ou encore, d’autres sextoys vibrants comme les cockring (11%), les boules de Geisha vibrantes (8%) ou les œufs vibrants (8%). Elles sont en revanche un peu moins (33%) à avoir déjà eu recours à des sextoys non-vibrants – tels que des godes réalistes ou fantaisistes ou boules de Geisha classiques – ou, dans un autre genre, à un plug anal (4%).

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :