Home Beauté et parfums diptyque: Essences Insensées – Le Parfum de l’Eté

diptyque: Essences Insensées – Le Parfum de l’Eté

by pascal iakovou
0 comment

UN PARFUM D’ÉTÉ

Il y eut le mimosa en 2014, puis le jasmin tardif l’année suivante et en 2016, la rose de Mai, matières nobles et précieuses des Essences Insensées, une collection éphémère créée au rythme des saisons et des récoltes.

Elle s’inspire d’une tradition séculaire en parfumerie, le Mille Fleurs, où chaque année, les fleurs et autres plantes odorantes de l’année étaient rassemblées puis distillées pour composer un parfum destiné à être offert à la ronde. Avec les Essences Insensées, diptyque réinvente cette tradition en sélectionnant une récolte issue de la plus belle floraison. Un millésime d’une rareté absolue qui n’est jamais le même puisqu’il naît des caprices de la terre et du temps, de la pluie ou de l’ensoleillement. On ne peut jamais prévoir ce qu’offrira la nature au terroir mais quand les fleurs sont là, pleinement écloses, diptyque sait d’emblée s’il s’agira d’un « bouquet » d’exception.

Pour ces Essences Insensées, Fabrice Pellegrin, un complice de la Maison depuis de nombreuses années, a choisi un tiaré issu de l’île polynésienne de Tahiti. En Polynésie, cette fleur lointaine cousine du gardénia est portée par les femmes aussi bien que les hommes qui la posent juste derrière l’oreille. En parfumerie, on en extrait un ingrédient naturel, l’absolu tiaré.

Les producteurs de Tahiti ont proposé au parfumeur un absolu d’une qualité exceptionnelle issu d’une très petite production. Un extrait rare qui révélait toutes les nuances olfactives de la fleur fraîche quand elle vient d’être cueillie dans les champs face à la mer. On croit connaître le parfum du tiaré, dans l’imaginaire il prend les accents fruités presque sucrés des préparations telles que le Monoï. Mais en réalité, il est tout autre, vert, vif et d’une fraîcheur toute aérienne.

Une sensation olfactive aussi intense qu’un souvenir de voyage et que le parfumeur a mis en lumière en soulignant par touches les différentes facettes du tiaré : un accord de fleur de frangipanier sublime ses nuances florales exotiques tandis qu’un absolu vanille vient prolonger sa sensualité. Et à l’image du vent léger venu de l’océan qui éveille instantanément les sens, un extrait de poivre rose relève la composition par sa fraîcheur épicée.

Il fallait un écrin de verre qui dise en un regard et dans la main, la rareté de cette édition d’Essences Insensées ensoleillées et venues de loin.

Comme pour toutes les éditions de la collection, diptyque a puisé dans les archives de Waltersperger, un des derniers maîtres verriers français à travailler de façon artisanale. Fabriquée par les artisans de la Maison centenaire, aucune création en verre sortant de leurs ateliers n’est semblable à une autre. Toutes sont des pièces uniques. Pour cette édition 2019, diptyque a choisi un flacon évoquant dans le rayonnement de ses lignes un soleil au zénith. Ces Essences Insensées aux tonalités ensoleillées sont une ode toute entière à l’été.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :