Home Voyages Le tourisme spatial aux États-Unis à l’occasion du 50ème anniversaire du 1er homme sur la lune

Le tourisme spatial aux États-Unis à l’occasion du 50ème anniversaire du 1er homme sur la lune

by pascal iakovou
0 comment

Cette année marque l’anniversaire d’un grand pas dans l’histoire de l’astronomie. Le 20 juillet 2019, cela fera 50 ans que le Lunar Module Eagle d’Apollo 11 aura atterri sur la lune. Les astronautes américains, Neil Armstrong et Buzz Aldrin, ont été les premiers hommes à poser un pied sur la lune, et le « petit pas » d’Armstrong, dont on parle depuis des décennies, reste l’un des événements les plus marquants du siècle dernier. Et parce que 50 ans ça se fête, de nombreuses destinations américaines célébreront cet anniversaire à travers une série d’événements. Expositions éphémères, fêtes de rue, cocktails sur le thème de la lune et des rencontres avec de véritables astronautes seront ainsi l’occasion d’en apprendre davantage sur cette mission historique et sur la complexité du travail accompli, pour le plus grand bonheur des passionnés d’astronomie.

THE KENNEDY SPACE CENTER VISITOR COMPLEX – MERRITT ISLAND, FLORIDE

C’est le 16 juillet 1969 que la fusée Apollo 11 a décollé du Centre Spatial Kennedy, situé sur l’île de Merritt, l’un des sites les plus emblématiques pour les passionnés de l’espace. A l’occasion de l’anniversaire, l’endroit va proposer des activités d’apprentissage, des expositions interactives et des séances de questions-réponses qui divertiront les visiteurs tout au long de la journée. Le hall principal retrace l’histoire des voyages dans l’espace ainsi que son avenir et toute la recherche qui y est dédiée. On y trouve également le Rocket Garden, où des répliques de fusées culminent au-dessus des visiteurs. Il abrite aussi le nouveau Heroes & Legends et le Hall of Fame, où des films et des expositions rendent hommage aux astronautes. Le Centre spatial Kennedy propose aussi de rencontrer des professionnels de l’astronomie. Les visiteurs pourront interroger des astronautes sur leur rythme de vie, leur entraînement et sur leurs voyages. Enfin, des films IMAX offrent l’opportunité d’en apprendre davantage sur l’espace et sur notre planète à travers une série de vidéos et d’interviews.

FLAGSTAFF – ARIZONA

Bien que la navette spatiale Apollo 11 ait décollé du Centre Spatial Kennedy en Floride, c’est à Flagstaff, en Arizona, que la majeure partie de la formation de l’équipage s’est déroulée. Neil Armstrong, le pilote Buzz Aldrin, ainsi que les 11 autres astronautes ayant pris part à la mission ont utilisé les champs de cendres volcaniques de la région comme reproduction des paysages lunaires. Ils effectuaient notamment leurs simulations de conduite en buggy et leur formation géologique.

Dans le cadre d’un festival célébrant le 50e anniversaire du l’alunissage de 1969, qui s’étend sur toute l’année, les visiteurs de Flagstaff peuvent prendre place dans un buggy utilisé par les astronautes et essayer d’autres accessoires des missions Apollo. À l’Observatoire Lowell de Flagstaff (lieu où Pluton fut observé pour la première fois), les voyageurs peuvent étudier l’espace à l’aide de télescopes et assister à des événements tels que le Cosmic Questions et Meet and Astronomer – où une équipe de professionnels répondra à l’ensemble des questions.

L’observatoire accueille également tout au long de l’année des séances de dédicaces et des lectures, tandis que plusieurs bars et restaurants de la ville célèbrent ce 50e anniversaire en proposant des plats et des boissons autour de ce thème.

PHILADELPHIE – PENNSYLVANIE

Les adultes comme les enfants adoreront se rendre au Franklin Institute de Philadelphie, fondé en 1824 par Benjamin Franklin, et qui est aujourd’hui l’un des meilleurs musées scientifiques au monde. En plus d’exposer un rocher lunaire récupéré par l’astronaute Dave Scott lors de la mission Apollo 15, il abrite de nombreuses attractions incroyables, à l’instar du Planetarium Hallway, qui comprend huit écrans affichant des informations en direct de la NASA et de l’institut. L’exposition à ne pas manquer pour les amateurs d’astronomie est le Space Command. Ici, les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur la Lune, construire un robot « Mars rover », puis le voir ensuite progresser sur un terrain rocheux mais aussi faire tourner une balle dans le Gravity Well, un puit gravitationnel, pour voir la force en action. À un autre endroit, les visiteurs peuvent toucher une météorite, s’informer sur les planètes mais aussi sur la façon dont elles sont impactées par le soleil.

HOUSTON – TEXAS

La ville de Houston au Texas abrite le centre de contrôle de la mission Apollo. Ce dernier est situé dans le centre spatial Johnson de la NASA. C’est à partir de ce site que l’équipe de la NASA a planifié et mené à bien les premières missions de vols spatiaux, jusqu’à la consécration le 20 juillet 1969, où le premier homme a marché sur la Lune. Pour fêter cet anniversaire, le Centre spatial, accompagné d’une communauté de passionnés du monde entier, s’emploie à restaurer le déroulement de la mission, afin de décrire avec exactitude l’aspect de la région lors de l’alunissage. Les visiteurs auront ainsi l’occasion de découvrir d’authentiques appareils qui ont été utilisé pour gérer et surveiller l’ensemble des missions Apollo et prendre connaissance des quelques anecdotes qui entourent ce succès. CHANTILLY – VIRGINIE À 40 kilomètres à l’ouest de Washington DC se trouve la petite ville de Chantilly. On y trouve le centre Steven F Udvar-Hazy, un vaste lieu, trois fois plus grand que le Musée national de l’air et de l’espace Smithsonian de DC. Parmi les principales attractions figurent le SR-71 (avion à réaction le plus rapide du monde) et la navette spatiale Discovery, mais il y également de nombreuses choses à voir et à faire.

Les visiteurs peuvent ainsi choisir de se rendre dans la tour d’observation pour regarder les avions décoller et atterrir à l’aéroport de Dulles ou de pénétrer dans un simulateur pour faire une sortie dans l’espace et ressentir la sensation de piloter un jet. L’endroit permet également d’assister à des spectacles au théâtre Airbus IMAX.

Un certain nombre d’expositions intéresseront également les passionnés de l’espace, notamment l’exposition Space Science, qui présente des objets de l’atmosphère ou de l’espace, tels que des satellites, des orbites et des sondes spatiales. L’exposition Human Spaceflight célèbre quant à elle les 500 hommes et femmes qui ont volé dans l’espace depuis la première aventure de Youri Gagarine en 1961. On dénombre 24 personnes ayant voyagé sur la Lune : cette exposition met ainsi en lumière ces victoires scientifiques et l’aboutissement de ce long travail.

SEATTLE – WASHINGTON

Les plus curieux pourront se rendre à l’exposition itinérante Destination Moon : La mission Apollo 11 au Museum of Flight de Seattle, dans l’État de Washington, du 13 avril au 2 septembre 2019. Seule exposition présente sur la côte ouest, elle offre l’occasion unique aux visiteurs de remonter le temps, en découvrant les objets originaux d’Apollo 11, dont plus de 20 artefacts uniques du Smithsonian (dont beaucoup sont issus de la mission historique), ainsi que des dizaines d’objets issus de vols spatiaux de la NASA et de la Russie venant compléter la collection du musée renommé. Un festival se tiendra au musée le 20 juillet 2019, pendant le week-end du 50ème anniversaire, célébrant le « grand pas» pour l’humanité avec une série d’événements interactifs. Ailleurs dans la ville, se trouve le Space Needle, tour futuriste très célèbre surmontée d’une « soucoupe volante » qui culmine à 182 mètres de haut dans la skyline de Seattle. Pour la première fois depuis un demi-siècle, les visiteurs peuvent admirer Seattle depuis deux étages dotés de baies vitrées, tandis que The Loupe abrite le premier et l’unique plancher en verre au monde. HUNTSVILLE – ALABAMA Une multitude de personnes descendront à Huntsville, en Alabama, pour célébrer le 50e anniversaire de l’alunissage. Surnommé Rocket City, Huntsville abrite le Marshall Space Flight Center, lieu où les scientifiques ont travaillé au développement des engins spatiaux qui ont envoyé des astronautes sur la lune.

Au cours de l’année, le Moon Space aura lieu chaque jour au US Space and Rocket Center, le plus grand musée de l’espace au monde, qui tentera un record du monde Guiness le 16 juillet, date du lancement d’Apollo 11. À cette date, à 8 h 02, l’heure exacte de lancement des roquettes, le centre lancera 5 000 roquettes dans le ciel, avant une célébration dans le centre-ville de Huntsville.

À d’autres périodes de l’année, les visiteurs du US Space and Rocket Center peuvent visiter le parc de navettes avec les navettes historiques du site, ou visiter la première exposition mondiale “Apollo : Quand nous sommes allés sur la lune”. Il raconte la chronologie de la course à l’espace qui se tiendra jusqu’en décembre 2019. Enfin, aucune visite de la ville ne serait complète sans une visite du Space Camp, situé dans le centre américain Space and Rocket. C’est une occasion unique pour les grands et les petits de prendre part à l’entraînement des astronautes. Pour plus d’informations sur des vacances inspirantes aux États-Unis, visitez VisitTheUSA.fr et suivez Visit The USA sur Facebook, Twitter et Instagram.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :