Home Beauté et parfums JOVOY hisse le PAVILLON ROUGE

JOVOY hisse le PAVILLON ROUGE

by pascal iakovou
0 comment

Alors que la lumière du jour décline, une goélette s’apprête à amarrer. Ses lignes distinctives ne laissent aucun doute à l’œil aiguisé : « celui-ci est un Corsaire
ou s’est trompé de rade ! », marmonnent les vieux du port.
Lorsque le vent se lève, il n’y a plus d’équivoque, le Jolly Roger claque et siffle un memento mori qui rappelle que la vie est fragile, alors autant la vivre bien.
A l’ombre du Pavillon Rouge, mieux vaut une existence courte, pourvu qu’elle soit intense !
Aspiré par les promesses des arômes ambrés et vanillés du rhum et du whisky, un flibustier s’élance goguenard sur le quai et se fond dans la foule amassée. Un fugitif moment de quiétude lors d’une escale nocturne !
Il le sait, son fier navire aura déjà disparu avant que ne pointe l’aurore, laissant derrière lui un sillage d’épices exotiques et de bois précieux des trésors qui remplissent ses cales, et la promesse faite à une élégante de revenir un jour, « pourvu que Dieu lui prête vie ».
Parfum de conquête et d’aventure, Pavillon Rouge est une ôde à la vie. Il invite à conquérir le jour puis la nuit, sans peur et avec l’assurance de ceux qui bravaient la mort pour quelque fortune et une gloire légendaire.

Parfumeur : Marie Schnirer
Famille Olfactive : Boisé oriental
Pyramide olfactive :
Whisky, épices froides, rhum arrangé, sésame
Cuir, Thé Lapsang Souchong, Tabac, Café
Bois d’ébène, Benjoin, Gousse de Vanille

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :