Home Food and WineVins et Spiritueux Le Champagne Alfred Gratien Brut Nature

Le Champagne Alfred Gratien Brut Nature

by pascal iakovou
0 comment

Le Champagne Alfred Gratien Brut Nature

Pour créer un champagne non dosé, il faut s’appuyer sur une année mûre et généreuse afin de permettre à l’effervescence de s’épanouir en bouche sans agressivité, particulièrement quand les vins ne font pas leur fermentation malolactique comme c’est le cas de tous les champagnes Alfred Gratien. Un choix qui permet d’en préserver la vivacité et la fraîcheur. Tous les millésimes ne peuvent donc pas donner naissance à un zéro dosage.
Si un chef de caves peut compenser le manque de soleil avec une liqueur d’expédition savamment dosée, quand il choisit de remplacer le volume perdu au dégorgement par le même vin soigneusement conservé en cuves, il faut que le millésime se distingue par sa complexité, sa rondeur et son parfait équilibre.

Pour la première édition du CHAMPAGNE ALFRED GRATIEN BRUT NATURE, Nicolas Jaeger, chef de caves, a choisi le très beau millésime 2008 auquel il a associé 15 % de vins de réserve.

Les meilleures récoltes de chardonnay, pinot noir et pinot meunier
Le chardonnay arrive de la Côte des Blancs (Mesnil, Avize, Chouilly, Vertus, Cramant), le pinot noir de Ludes et Bouzy, le pinot meunier de Leuvrigny, Damery et Reuil-sur-Marne.
Pour raccourcir le temps de transport, le raisin est pressuré au coeur même du vignoble en deux fractions : la « cuvée » et la « taille ». Chez Alfred Gratien, seul le jus noble des cuvées devient champagne.

Vinification en fûts de chêne
Alfred Gratien demeure l’une des dernières Maisons champenoises à effectuer encore la totalité de sa vinification en fûts de chêne de 228 litres ayant abrité au moins 4 vins.
Un choix qualitatif plus coûteux – la part des anges représentant entre 4 et 6 %, il faut régulièrement ouiller les fûts – mais l’échange avec le bois suscite une micro oxydation qui fait « vivre le vin », le rend plus chaleureux, plus long.
Les vins restent dans ces fûts d’octobre jusqu’à fin février début mars. Au mois de décembre, Nicolas Jaeger, ouvre les portes de la cave pour que la précipitation tartrique se fasse naturellement, par le froid. Au printemps, il procède à la dégustation et à l’assemblage des vins de base. Un exercice de style qui se fait en osmose avec les promesses du futur Champagne. Mesure après mesure, il en dessine le profil.

CHAMPAGNE ALFRED GRATIEN BRUT NATURE
alfred-gratien-brut-nature
Cépages : 41 % chardonnay, 32 % pinot noir, 27 % pinot meunier.
Vinification : fermentation et élevage en petits fûts de chêne de 228 litres d’au moins quatre vins. Pas de fermentation malolactique.
Elevage : 4 ans sur lattes. Le volume perdu au moment du dégorgement a été remplacé par le même vin, donc pas de liqueur d’expédition.
Dégustation et service : robe or clair, mousse perlante, persistante. Le nez s’ouvre sur des senteurs de citron et de fleurs blanches. La bouche, droite, tendue, vive offre un remarquable équilibre et une belle fraîcheur.
Servir à une température de 10° à l’apéritif ou à table sur des fruits de mer, du caviar, ou un saumon sauvage.
Prix Ttc public TTC : 32,50 euros chez les cavistes.

Champagne Alfred Gratien,
30 rue Maurice Cerveaux – BP 3 – 51201 ÉPERNAY Cedex.
Tél. 03 26 54 38 20 – Fax 03 26 54 53 44 – www.alfredgratien.com

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :