Home Art de vivreCulture Saga Le Meurice: partie quatre, Le génie français de l’art de vivre

Saga Le Meurice: partie quatre, Le génie français de l’art de vivre

by pascal iakovou 6 août 2010 0 comment

Le Meurice porte en lui dès sa naissance l’inspiration de la grandeur et du faste de Versailles, des rois et des reines dans leurs palais, leurs jardins, leurs fêtes. Les ors du royaume épousent magnifiquement la lumière dorée des Tuileries qui vient chahuter les marbres et les bronzes du Salon Pompadour et de la salle de restaurant. La royauté figure au Meurice comme une inspiration enchantée, une propension naturelle à l’excellence et à la beauté, le signe de sa vocation à puiser dans la noblesse de servir la grandeur de son destin.
L’hôtel des Rois… une sorte de prédisposition vouait tout naturellement Le Meurice à accueillir les têtes couronnées du monde entier et des époques anciennes ; monarques puissants et reconnus mais aussi rois sans couronne, princes et princesses de l’élégance, des affaires, de la mode ou de l’art, esthètes du voyage et de la villégiature.
A ces rois et reines, Le Meurice offrit en 1835 le premier palace. Il naquit de la rencontre entre une personnalité unique et une adresse d’exception.
Louis Augustin Meurice fut le premier à conjuguer l’extrême confort et l’excellence inégalée du service pour une clientèle, d’abord essentiellement anglaise, pour qui l’art du séjour devait redoubler celui du voyage. Les marteaux et les piolets vibrent encore à l’édification du Paris moderne entre la Fontaine des Fleuves de la Place de la Concorde et les allées des Tuileries lorsque Louis Augustin Meurice contemple l’alignement harmonieux des fenêtres couronnant les arcades de la rue de Rivoli.

228 rue de Rivoli. De cette adresse, Louis Augustin Meurice allait faire une signature.
Dans les ors de ses miroirs, Le Meurice a toujours recueilli les reflets changeants de l’Histoire de France et de celle de Paris ; dans le tourbillon lumineux et élégant de son grand hall, il a toujours retenu l’éclat des plus belles légendes.
C’est sans doute pour cela qu’on peut voir en lui une certaine incarnation du génie français. Par une inclination naturelle à faire de l’Histoire une source d’inspiration toujours vive, à conjuguer ce qu’il y a de plus beau avec ce qu’il y a de meilleur, à donner de la noblesse à l’élégance, de l’esprit au discours. Le génie français s’exprime aussi à travers la volonté farouche de puiser dans le mouvement de la pensée l’élan et le gage d’une invention permanente et passionnée.
La France a sans doute fait de l’art de vivre l’une des expressions les plus ultimes de sa culture. Le Meurice a érigé l’art de vivre au rang des beaux-arts. L’esprit de mesure classique et l’harmonieuse proportion, l’amour du beau, mais aussi le goût du faste et de la fantaisie donnent au lieu sa grâce, son esprit et son style. L’excellence du service prend tout son sens au Meurice et s’attache à l’art d’accueillir et de recevoir, mais aussi à l’art de la gourmandise et de la dégustation comme du bien-être.


Nombreux sont ceux qui, hôtes ou artistes, ont contribué à écrire l’histoire du Meurice et à lui donner son style. Certains, Poilpot, Lavalley, Faivre ont laissé des œuvres qui appartiennent au patrimoine artistique de Paris autant qu’au charme secret du Meurice. D’autres, Salvador Dalí Florence Jay Gould, qui n’étaient d’ailleurs pas français de naissance, ont reconnu ici un esprit propice au jaillissement et au rayonnement de l’intelligence et des arts. Grâce à eux, Le Meurice reste le foyer d’une effervescence culturelle et mondaine très parisienne et très internationale.
Aujourd’hui, d’autres talents incarnent l’esprit du Meurice et perpétuent librement ce génie français. Yannick Alléno et ses équipes puisent dans le répertoire de la cuisine traditionnelle du Terroir Parisien® la matière d’une création parfaitement maîtrisée et magnifiquement personnelle. De son côté, Philippe Starck a su rendre au Meurice son lustre et sa malice à travers un mobilier et une mise en scène d’une impertinence follement élégante. Dans son nouveau décor, Le Meurice reste fidèle à son histoire tout en redevenant un lieu convoité de la scène parisienne.

Fort et fière de son histoire fastueuse, Le Meurice s’impose comme une adresse à la fois intime et incontournable pour tous ceux qui, l’espace d’une visite ou le temps d’un séjour, aspirent à ressentir l’émotion de l’histoire et la palpitation de l’air du temps et de l’art de vivre à Paris.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :