Home Art de vivre Croquons la Joconde chez Fauchon !

Croquons la Joconde chez Fauchon !

by Jessica Gauzi
1 comment

Pour la 5e saison consécutive, la Maison Fauchon réitère son évènement « Week-End Éclairs« . Sur 3 jours (dont aujourd’hui est malheureusement le dernier…) ce haut lieu de la gastronomie française revisite une de ses patisseries « star » : l’éclair.

Au travers d’une exceptionnelle collection de 26 « modèles », les gourmets peuvent se délecter des gourmands (au Spéculoos), tout autant que découvrir les « So Chic » avec par exemple le champagne-framboise ou encore fondre pour les « vagues » avec le Rainbow ci-dessous.

Ce rendez-vous annuel célèbre ce gâteau signature de Fauchon, avec la réédition de 25 recettes à succès (éclair Paris Brest, éclair Caramel beurre salé, éclair Cherry Blossom, etc.) et le lancement de sa dernière création, l’éclair Saint-Honoré.

Le chef pâtissier Fabien Rouillard s’est approprié un des grands classiques de la pâtisserie française, le Saint-Honoré, crée par Chiboust en honneur au saint patron des boulangers. Ce millésime 2012 saura conserver toutes les saveurs de son prédécesseur, avec « une pâte à choux, un crémeux caramel, une chantilly aérienne à la vanille Bourbon de Madagascar, le tout rehaussé d’une dentelle de caramel croquant. »

J’ai eu le plaisir (bien maigre expression pour l’émotion ressentie) d’y passer hier pour déguster deux éclairs, seulement… Perdus, émerveillés et tentés par la magnifique vitrine du 24-26 place de la Madeleine, nous avons finalement craqué pour « La Joconde » et le mangue-banane.

Il nous aura fallu quelques minutes d’observation, de questions, d’émerveillement et de négociation pour choisir ces deux recettes qui se marièrent délicieusement.  Sagement assis en terrasse,  après de longs moments à se délecter du plaisir visuel procuré par ces pièces d’art, nous osâmes plonger notre cuillère dans les éclairs. Le chocolat crémeux, tout autant que croustillant, de la Joconde et de sa coque au chocolat, s’équilibra parfaitement avec la douceur fruitée du mangue/banane. Doucement, délicatement, nous prirent le temps de ces quelques bouchées… accompagnées d’un café Moka et d’une eau « agitée ».

Au prix unique de 7€ par éclair, on se doit de les déguster, et ça les vaut largement.

Imaginez le travail de recherche pour élaborer des recettes toujours plus créatives, et les décors associés plein de poésie. Des mois de tests et de dégustation pour trouver les associations surprenantes. Puis pensez aux matières premières employées : du vrai cacao, les meilleures produits frais… le tout mis en valeur par des pâtissiers de talents, qui excellent dans le savoir-faire à la française. Et enfin, plongez-vous dans l’univers de la maison Fauchon avec ce magasin historique, véritable écrin de luxe pour des produits gourmands; non seulement les odeurs du pain frais se mêlent aux couleurs des pâtisseries, mais le service y est souriant et efficace, pour aller à l’essentiel : la dégustation.

Jusque 20h30, vous pouvez encore courir pour tester l’une des 26 recettes d’exception ! Sinon, pas de regret, car d’autres temps forts seront bientôt au rendez-vous chez Fauchon, qui nous réservent de belles surprises pour les fêtes de fin d’année. Et bien sur, vous pouvez à tout moment vous laisser tenter par un éclair classique, qui viendra s’ajouter aux 400 000 dégustés chaque année dans la boutique historique, pour le bonheur des yeux et des papilles.

Jessica Gauzi

Related Articles

1 comment

Cécile 8 septembre 2012 - 23 h 44 min

J’ai lu votre article, c’était si tentant que me suis rendue directement à la Madeleine où, à 18h43, il n’y avait plus aucun éclair « spécial »… je suis donc repartie avec un café et un chocolat: c’est excessivement déceptif de faire ainsi du « teasing » si Fauchon ne prévoit même pas les quantités suffisantes! Après cela, pas sure d’y retourner.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :