Home Food and Wine Le Central, convivialité à Beaune

Le Central, convivialité à Beaune

by pascal iakovou 11 juin 2018 0 comment

Il y a quelques semaines, nous assistions à la renaissance d’un hôtel mythique de Beaune, le Central Beaune. Littéralement au portes des hospices et au coeur de la ville, ce boutique hôtel a tout pour vous séduire.
En 200 ans, le Central a traversé les siècles, les époques et les modes pour devenir un hôtel d’un nouveau genre : élégant, vibrant et vivant.
Il est loin le temps où les calèches battaient le pavé beaunois. Après tous ces kilomètres avalés à travers le pays, l’aubergiste attendait le voyageur de pied ferme : en guise de remontant, un petit verre de blanc de Bourgogne évidemment, et pour les chevaux, eux aussi éprouvés par le périple, une auge et des écuries. 200 plus tard, rien n’a changé… ou presque ! Le cœur du CENTRAL bat toujours au rythme des globe-trotteurs.
Si la culture de l’hospitalité reste la même, nous avons bien compris que les amateurs de city-break ou de virées en Bourgogne n’ont plus les mêmes envies qu’auparavant ! Il était venu le temps d’un lifting complet. En 2018, tous les espaces ont été repensé pour offrir un confort et des services adaptés à tous les besoins… même les plus inattendus !
Pensé comme un Airbnb avec tous les services d’un grand hôtel, le CENTRAL chouchoute ses hôtes afin qu’ils se sentent comme à la maison. Petit-déjeuner, déjeuner, café, cocktail, vins au verre : tout au long de la journée, le CENTRAL vous accompagne en douceur.

Créé sous l’impulsion d’un personnage haut en couleur : Edgar Vaudeville
Edgar Vaudeville est arrivé à Beaune en 2017. En moins d’un an, il a su redonner du sens au mot ”hospitalité”. Et s’est réinventé une vie à la sauce bourguignonne. La feuille blanche. Partir de zéro, mettre au point un concept de A à Z, injecter son savoir-faire, faire jouer son carnet d’adresses, déconstruire, reconstruire. Et enfin, savourer la naissance d’un incroyable projet : l’ouverture du CENTRAL.
Avant de poser ses valises, son caractère et ses idées folles en Bourgogne, Edgar Vaudeville a vadrouillé d’hôtels en palaces, de grandes tables en bars tendances. Conseil, marketing, communication, événementiel : ce touche-à-tout de l’hôtellerie a marqué de son passage Le Bristol, le Parc et le Maxim’s à Paris, le W Doha Hotel and Residences au Quatar et bien sûr, le Chefs Club à New-York où, en moins de 2 ans, il a eu l’immense privilège de cotoyer 60 chefs, parmi les plus talentueux au monde. À l’aube de ses 40 ans, il se réinvente un destin : Beaune, capitale des vins de Bourgogne comme point d’ancrage. Le CENTRAL comme marotte. Un chapitre inattendu et un succès déjà au rendez-vous

Depuis son lifting en 2018, le Central s’est réinventé pour faire vivre à ses clients une expérience inédite au coeur de la capitale des vins de Bourgogne.
L’hôtel, intimiste et confortable, cache 23 chambres au style épuré, chic et contemporain. Des espaces fonctionnels et design qui répondent aux besoins de tous les voyageurs.
Un véritable cocon en plein centre historique de Beaune.
Le CENTRAL c’est un lieu de vie où les habitués passent boire un verre après le marché, où les touristes prennent leur petit déjeuner avant une visite des Hospices de Beaune, où un groupe d’amis, amateurs de vins, vient séjourner tous les ans, où un jeune couple s’offre un city-break au vert.
Le CENTRAL est aussi un lieu hybride : plusieurs fois par mois, Edgar laisse les clés de l’Hôtel à un bartender, un chef renommé, une marque de spi- ritueux haute-couture, un vigneron, un artiste… Leur mission ? Faire vibrer le CENTRAL.

CHEFS CLUB :UN CASTING DE RÊVE
2 à New York, 1 à Aspen et 2 en développement en Asie : les CHEFS CLUBS voient défiler, derrière leurs fourneaux, les chefs les plus en vogue de la planète food. Lorsque l’on parle de cuisine et de chefs incontournables, les foodies du monde entier, n’ont qu’un mot à la bouche : Chefs Club. Il faut dire que ce groupe de restaurants New-Yorkais accueille les chefs prodiges du moment tous les quelques mois dans leurs trois établissements et compte rajouter une multitude de restaurants à leur tableau de chasse. Invités en résidence, ils débarquent avec leur brigade, leurs couteaux et leur univers pour concocter des plats signature. Un resto, un chef inspiré, un événement a chaque bouchée. Pendant 1 mois, 3 mois, voire plus, l’espace leur appartient. En cuisine, comme en salle, le chef est ici chez lui. Derrière ce concept : Stéphane De Baets, l’entrepreneur visionnaire prêt à changer le monde ! C’est dans ce cadre que nous avons pu déguster la cuisine du chef Pierre Meneau.


LE CENTRAL
2, rue Victor Millot 21200 BEAUNE
http://lecentralbeaune.com/en/homepage-gb/

Dans la region, nous vous recommandons la visite du Chateau Pommard

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :