Home Beauté et parfums Lancement du nouveau parfum Pleats Please d’Issey Miyake

Lancement du nouveau parfum Pleats Please d’Issey Miyake

by pascal iakovou
0 comment

Parfums Pleats Please Issey Miyake

Une naissance est toujours quelque chose d’émouvant, c’est pour cette raison que la naissance du nouveau parfum d’Issey Miyake se devait d’être un événement marquant, poétique et beau.



A la source des parfums Miyake jaillit un jour L’eau. Merveilleuse Eau d’Issey au féminin et saveur épicée au masculin.
Ondoyantes, limpides et lumineuses, les eaux ont signé les premiers pas d’Issey Miyake en parfumerie tout en écrivant son histoire dans un registre de pureté quasi conceptuelle, d’élégante simplicité.

Si une facette de la création du créateur japonais répond parfaitement à ces parfums, une autre se joue sur le territoire de la gaieté, du dynamisme et des couleurs.

Aujourd’hui, une nouvelle grande aventure continue l’histoire de la maison et se tisse un lien précieux et étroit avec la mode.

Si Issey Miyake est, sans conteste, un créateur d’exception ; son succès le plus remarquable, le plus populaire, s’incarne avec les emblématiques plissés dont la renommée a conquis le tour du monde en plus de quatre-vingt couleurs.

Aujourd’hui Pleats Please se met au parfum.

Hommage est rendu à ce vêtement iconique avec une fragrance d’émotion, un hymne à la joie.

Après le pont trans-culture entre l’Orient et l’Occident, le créateur japonais tisse, avec Pleats Please, un lien entre des mondes que tout semblait opposer.

Entre création et praticité.
Entre mode et quotidien.
Entre intemporel et tendance.
Entre classique et pointu.

Le plis d’Issey Miyake

Intemporel ! Imaginé par Issey Miyake, le plissé a évolué et est vite devenu de plus en plus pratique pour devenir la marque de fabrique de la maison. Léger, simple à utiliser, à entretenir.Techniquement astucieux et novateur. Pour Issey Miyake, les vêtements surgissent de la presse « comme des toasts sortent d’un grille-pain ».

Le plissé, selon Miyake, incarne un vêtement universel comme il en existe peu.

Les femmes du monde entier l’ont adopté. Avec ses formes basiques et son tissu confortable, pratique à emporter, Pleats Please offre un élan de liberté, le plaisir d’une expression libre sans aucune contrainte de mouvement.

A ce vêtement iconique et oh combien emblématique pour le grand public de la signature d’Issey Miyake en mode répond aujourd’hui un parfum.

Le parfum

La fragrance se devait d’être gaie et joyeuse. Aurélien Guichard a composé un bouquet rieur et lumineux. Un nectar de bonheur, un pêché pour succomber à la joie de vivre.
L’inspiration première fut la lumière, inhérente à l’univers d’Issey Miyake, développée en reflets. Ensuite s’est imposée l’idée de verticalité à l’image de la structure du plissé.
S’ajoute ensuite le mouvement, induit par le port du plissé. En liberté et très ciselé, le parfum est aussi traversé d’une idée de confort.
En tête la pétillance du nashi au goût curieux , hybride entre poire et pomme, qui s’il oscille entre les deux fruits, conserve une dominante poire.

Pour ce nouveau parfum se sont imposées l’exubérance et la générosité d’un bouquet. Dans une composition tout en délicatesse, la floralité signe la féminité.
Joyeux et optimiste le coeur suggère une délicate volupté. Fleurissent fraîche pivoine et pois de senteur. Des notes d’indol ajoutent une touche de sensualité à fleur de peau et « donnent du coffre » précise le parfumeur. Chaleureux et vibrant, le coeur suggère une « invitation à la fluidité ».

Le fond prolonge la voie de la douceur et se pose sur des notes boisées et vibrantes de cèdre tandis que le patchouli, très vertical, traverse la composition. La douceur d’une voluptueuse vanille prolonge avec chaleur le sillage. Un absolu de vanille crémeuse, « vanille blanche », vient envelopper de moelleux la fragrance avec de confortables muscs blancs.

Aurélien Guichard, le parfumeur, a voulu la fragrance « verticale » comme un plissé. Vrai floral, fragrance signée à la féminité évidente et enveloppante. Cocon ouaté, Pleats Please est parfum d’addiction. Ciselé à facettes, il trouve écho en son flacon.

Du plissé 2D au flacon 3D
Pour traduire l’idée de plissé, s’est imposée l’évidence de la géométrie d’un polyèdre à multiples facettes. Dans l’univers d’Issey Miyake existent plusieurs lignes dérivées de la notion de plissé. Dans les accessoires, le passage du pliage à plat vers les trois dimensions engendre des volumes à facettes.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :