Home Art de vivre LE BRIC, C’est chic, !

LE BRIC, C’est chic, !

by Sophia Lafaye
0 comment

Lors de la dernière Fashion Week, le 5 octobre très exactement, Le café de la Paix
a présenté la dernière création de son ambitieux projet, Le Bric, c’est chic, !

Initié dès 2010, celui-ci consiste à mettre en exergue le Bric, cet ensemble de puissances économiques émergentes et prometteuses. L’acronyme évoque le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine. La célèbre maison a proposé à un créateur de mode de chacun de ces pays d’élaborer en collaboration avec son chef, Christophe Raoux, et chef pâtissier, Dominique Costa, un dessert inattendu et élégant.

Après Alexandre Herchcovitch pour le Brésil, Valentin Yudashkin pour la Russie, Manish Arora pour l’Inde, Frankie Xie a été choisi. Le créateur chinois coutumier de la fashion week parisienne répond présent ce matin pour le petit déjeuner de présentation à la presse. Entouré de deux actrices chinoises Gao Yuanyuan et Zhou Xun, il incarne presque la quintessence des échanges culturels franco-chinois. Ceux-ci sont particulièrement valorisés dans l’univers de la mode depuis le rapprochement de La fédération française de la couture et de son équivalent asiatique. La présence de l’actrice Gao Yuanyuan, égérie de Chanel en Chine conforte celà.

Sweet Fang, est une délicate pâtisserie en forme d’éventail. De la couverture en chocolat noir ornée d’une branche de cerisier jusqu’au croustillant de sablé, le gâteau sait captiver l’attention. Les subtiles oppositions de la crème de chiboust et de confits de pamplemousses engendrent de surprenantes saveurs.

L’œil peut s’attarder sur la cordelette à pompon en chocolat rouge entourant l’éventail, et la coupelle emplie de thé Long Jiang. Les deux relèvent de cet extrême raffinement asiatique.

Précieux aux papilles, ce dessert sera présent à la carte du fameux célèbre café du 16 janvier au 15 mai 2012.

Afin de mieux cerner ces échanges interculturels et interdisciplinaires, quelques questions ont été posées au créateur, Frankie Xie.

Quel est votre intérêt pour la gastronomie, et plus particulièrement pour cette alliance entre la Couture et la gastronomie?

Pour moi, le prêt à porter est l’interprétation de la mode. Celle-ci peut se traduire de façon encore plus approfondie dans la gastronomie. Beaucoup de mes motivations, de mes sensations sont suscitées par l’art culinaire.

Le lieu, le Café de la Paix vous a-t-il séduit, ? A-t-il conforté votre image de la France, de Paris, ?

La Chine et la France sont deux pays riches en art culinaire. En matière de pâtisserie, la France a un statut inestimable.

Je suis très honoré d’être ici, et d’être en relation via le Café de la Paix avec 150 ans d’histoire de France.

Je suis heureux de participer au développement de ce projet, à cette réalisation.

L’aventure vous a séduit. Qu’avez-vous à dire de votre collaboration avec Christophe Raoux et Dominique Costa, ?

C’est un grand honneur de travailler avec eux. L’aventure a connu diverses étapes. Le travail a débuté il y a deux ans par des échanges d’idées puis elle s’est poursuivie, a évoluée. Nous avons testé diverses formes de gâteaux, divers gouts, etc, .. Le résultat est une rencontre réussie.

Sophia Lafaye

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :