Home Horlogerie et Joaillerie Deux nouvelles déclinaisons pour la collection icône Corum Bridges Golden Bridge Tourbillon avec pont saphir & Ti-Bridge Power Reserve

Deux nouvelles déclinaisons pour la collection icône Corum Bridges Golden Bridge Tourbillon avec pont saphir & Ti-Bridge Power Reserve

by pascal iakovou
0 comment

1980 : fidèle à sa philosophie de toujours demeurer à l’avant-garde de l’industrie horlogère, la marque Corum crée le modèle Golden Bridge, une montre dotée d’un remarquable mouvement « baguette » totalement inédit.

2011 : alors qu’elle vient de célébrer ses 30 ans, la Golden Bridge est devenue l’un des piliers de la manufacture, et une icône de l’horlogerie suisse. Désormais déclinée en différents modèles, elle fait l’objet de deux nouvelles déclinaisons que mettent une
nouvelle fois en exergue son caractère ultra novateur.

Golden Bridge Tourbillon avec pont saphir

Pour apporter une innovation sur son modèle icône, Corum a choisi de travailler sur le mouvement baguette à échappement tourbillon. Un travail sur son esthétique qui passe d’abord par un véritable tour de force technique. Une partie du pont du mouvement CO213 – d’ordinaire réalisé en or massif 18 karats dans son entier – a en effet été remplacée, au niveau de la cage de tourbillon, par une pièce en saphir transparent. L’une des difficultés majeures de cette opération réside dans l’obligation de faire ainsi coexister deux matériaux affichant des duretés, des rigidités et des coefficients de dilatation différents : le saphir et
l’or. Les tensions en jeu sont d’autant plus fortes qu’il s’agit d’un mouvement baguette et la difficulté à surmonter est d’autant plus évidente que ce pont en saphir n’affiche que 0.6 mm d’épaisseur. Si l’une des extrémités de la plaque de saphir a été vissée au pont en or de façon habituelle, l’autre, taillée en pointe, vient simplement s’imbriquer dans la seconde partie du pont en or, usinée pour cela en forme de V.
Forte de cette nouvelle configuration, la cage du tourbillon volant de la dernière-née des Golden Bridge, à présent maintenue par une pièce de cristal transparente, devient parfaitement visible et plus aérienne encore. Elle laisse ainsi admirer son pont supérieur en forme de clef, emblème de Corum, et l’ensemble des composants mobiles de son échappement en silicium. Le cadran en or massif, entièrement guilloché à la main, est placé, contrairement à l’usage en horlogerie, non pas devant mais derrière le mouvement. Il est ajouré pour que le calibre CO213 soit également visible depuis le dos de la montre. Jouant la transparence maximale, le boîtier de ce modèle Golden Bridge Tourbillon permet d’admirer le mouvement aérien depuis chaque côté de la carrure. Pas moins de quatre glaces saphir sont donc nécessaires à la construction d’un boîtier – étanche à 30 mètres –
qui s’apparente à une vitrine renfermant un objet précieux. Une pièce aussi exceptionnelle est naturellement l’objet d’une production extrêmement limitée. Seuls 10 exemplaires en or gris et 15 exemplaires en or rouge 18 karats seront ainsi proposés aux collectionneurs et amateurs de cette collection d’exception.

Ti-Bridge Power Reserve

La seconde nouveauté présentée par Corum est la montre Ti-Bridge Power Reserve. La Ti-Bridge, avec son boîtier typé en titane et son mouvement baguette horizontal maintenu par quatre brides recouvertes de ruthénium, est l’interprétation contemporaine de l’esprit Golden Bridge. Cette pièce unique au monde, mélange de sobriété, de modernité et d’élégance, présente un parfait équilibre entre design et technique. Le mouvement baguette à remontage manuel qui fait battre la dernière-née des Ti-Bridge – le calibre CO107 – affiche les fonctions heures, minutes ainsi que – une première pour la collection – l’indication de la réserve de marche.
Pour cette montre très architecturée, un affichage linéaire d’une telle fonction s’imposait.
Pour ce faire, la calibre CO107 est pourvu d’un train de rouage satellite, visible lorsque l’on examine la montre de biais, dans l’axe 9h / 3h, mais invisible lorsque l’on regarde cette Ti- Bridge de face. Ce module comporte plusieurs spécificités, dont un système à différentiel composé de trois roues, dont une « roue planétaire » excentrée. Selon son sens de rotation, cette dernière tourne soit autour de son propre axe, soit autour de l’axe des deux autres roues, reliant ainsi le barillet d’une part, la tige de remontoir d’autre part, à l’indicateur de réserve de marche, ceci dans un minimum de place. Autre particularité développée pour ce calibre : l’indicateur de réserve de marche est monté sur une pièce coulissante dentée en nickel phosphate. Le choix de ce matériau, combiné à un processus de fabrication « LIGA » – de l’Allemand « LIthographie, Galvanik und Abformung » – qui s’apparente à l’électroformage, permet l’obtention d’une pièce aux cotes beaucoup plus précises que celles obtenues via un usinage mécanique classique. Il garantit ainsi l’extrême précision de l’indication du niveau de réserve de marche, qui en l’occurrence s’élève à 3
jours. Côté habillage, la nouvelle Ti-Bridge Power Reserve dispose d’une boîte en titane grade 5 et d’un cadran en titane. Les aiguilles heures et minutes ainsi que l’indicateur de réserve de marche sont recouverts de matière luminescentes afin d’être parfaitement lisibles dans le noir. Montée sur un bracelet en caoutchouc équipé d’une boucle déployante avec deux poussoirs de sécurité, la Ti-Bridge Power Reserve est proposée en une série limitée de 700 exemplaires numérotés.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :