Home Horlogerie et Joaillerie NEW YORK par HARRY WINSTON

NEW YORK par HARRY WINSTON

by pascal iakovou
0 comment

Avec ses monuments emblématiques, son rythme effréné, son esprit inimitable et son style inégalable, New-York est unique en son genre. Cette fantastique mégapole, où le glamour se mêle à une activité trépidante, est une source d’inspiration pour les designers Winston depuis l’ouverture du premier salon de la Maison en 1932, et se retrouve à nouveau aujourd’hui au centre d’une nouvelle génération de bijoux de légende.

Les designers Winston ont exploré pour cette nouvelle collection toutes les opportunités qu’offre la ville, nous embarquant dans un voyage urbain à la découverte de quartiers, de couleurs et de lieux historiques ayant ponctué la vie de Monsieur Winston.

Présentation en neuf tableaux, la collection est une véritable déclaration d’amour à la ville qui ne dort jamais et un exercice de style réussit où le moderne vient s’ancrer dans les racines de la Maison pour en prolonger l’héritage.

Le New-York de M. Winston nous dévoile les brownstones de son lieu de naissance dans l’Upper West Side, la palette de couleurs et la géométrie organique de Central Park, les lumières de la skyline de Manhattan, la remarquable architecture des cathédrales de la ville, les ruelles animées, et l’emblématique salon de la 5ème avenue.

Chaque tableau de la collection, incarne la diversité et la créativité uniques de la joaillerie vue par Harry Winston, révélant une esthétique résolument différente, un savoir-faire exceptionnel, et des méthodes de sertissage qui font la réputation de la Maison.

Pour Brownstone qui est un hommage aux extraordinaires brownstones de l’Upper East Side où Harry vit le jour, les diamants taille baguette, brillant et marquise rehaussés de pierres précieuses carrées colorées sont disposés dans un motif géométrique, qui rappelle l’architecture imposante de Manhattan. Disponible dans deux palettes de couleurs – turquoise pain de sucre avec des saphirs bleus et un mélange de saphirs bleus et jaunes – la collection comprend un long collier avec pendentif et des boucles d’oreilles assorties.

Les premiers locaux de M. Winston, au nom de la société Harry Winston, Inc., étaient situés au 7 East 51st Street, juste en face de la célèbre cathédrale Saint-Patrick de New York. Chaque jour, caressé par les rayons de ses bijoux extraordinaires, Harry Winston pouvait profiter d’une vue dégagée sur l’impressionnante construction de style néo-gothique. À l’image des proportions parfaites, des fabuleux détails artisanaux et de l’architecture exceptionnelle de la cathédrale Saint-Patrick, le collier et les boucles d’oreilles Cathedral soulignent la beauté exquise des émeraudes taille poire et rendent hommage au design Winston, sous sa forme la plus pure.

Mariés en 1933, Harry Winston et sa chère épouse Edna ont passé les premiers moments de leur vie de couple dans la ville de New York, où ils couraient les évènements mondains et les spectacles à Broadway. Le couple Winston éprouvait une telle passion pour Broadway que lors de la promotion de son exposition itinérante, The Court of Jewels, Harry demanda aux plus grandes vedettes de l’époque de poser sur le programme officiel avec ses bijoux. Les créations City Lights réinterprètent les lumières dansantes de Broadway avec des diamants colorés et des pierres précieuses aux couleurs vives.

De toutes les avenues et les rues animées de New York, peut-être même du monde, aucune n’est plus célèbre ni plus étroitement liée à l’histoire d’Harry Winston que la prestigieuse 5e Avenue. Sur près de 10 kilomètres, de Washington Square Park à Midtown, puis de Central Park à la Museum Mile et jusqu’à Harlem, la 5e Avenue reflète les passions communes, l’excellence architecturale et le style foisonnant qui caractérisent la ville de New York. La sous-collection Fifth Avenue se compose de six parures de Haute Joaillerie inspirées par les nombreux éléments qui définissent cette artère emblématique. Elle capture l’élégance intemporelle et les influences internationales de son avenue éponyme, ainsi que la sophistication moderne de nos joyaux uniques.

En mars 1960, Harry Winston déménage sa société au 718 Fifth Avenue. À cette période, l’architecture de New York est marquée par une esthétique minimaliste. Toutefois, Harry adopte une approche visionnaire : il imagine un bâtiment de style français du XVIIIe siècle comme l’écrin idéal pour exposer ses collections et accueillir ses clients du monde entier. Durant la phase de conception de son salon, Harry veille à n’omettre aucun détail. Du sol au plafond, chaque élément est réalisé avec une perfection digne des créations de la Maison. 718 rend hommage au charme historique et aux ravissants détails du célèbre salon Harry Winston de New York. La collection de colliers, boucles d’oreilles et bagues en diamants et saphirs 718 Marble Marquetry s’inspire des détails du marbre noir et blanc du célèbre atelier Harry Winston. La série de créations de Haute Joaillerie 718 Chandelier, tout en diamants, capture la brillance éclatante du lustre en bronze doré suspendu au plafond haut, qui illumine avec splendeur le salon. Évoquant la taille préférée de Harry Winston ainsi que les sept vitrines dorées le long des murs du salon, les créations 718 Emerald Vitrine associent des émeraudes de Colombie à un bouquet de diamants taille baguette, marquise et brillant.

Harry Winston a consacré sa vie aux joyaux rares et au développement de son entreprise éponyme. Accompagné de ses principaux designers, il dédiait des heures à la création de bijoux extraordinaires et uniques. Situé à quelques pas de son bureau, le plus grand parc de New York, Central Park, est un lieu où M. Winston et ses designers allaient souvent se ressourcer. Ils aimaient y contempler la beauté de la nature pour trouver l’inspiration. Les boucles d’oreilles, les bracelets et la bague Central Park Mosaic sont rehaussés d’émeraudes, de saphirs, de diamants et d’aigues-marines, dont la disposition rappelle les paysages extraordinaires du célèbre espace vert de la ville.

Le train a toujours joué un rôle important dans la vie de Harry; il y rencontra d’ailleurs sa femme, et l’emprunta souvent pour partir à la découverte des pierres rares qu’il traquait. Au début des années 1900, des aigles en fonte ornaient de nombreux bâtiments de New York, y compris Grand Central, la célèbre gare ferroviaire de la ville. Cet oiseau prenant son envol est un symbole de croissance et de mouvement.

Véritable volonté de la Maison de perpétrer cet héritage New-Yorkais, Eagle, reproduit avec majesté cet oiseau en vol, et associe remarquablement des diamants incolores à d’autres jaunes fancy, sur des pièces serties avec grand soin.

Confectionnées en platine et parées des plus belles gemmes du monde, la collection New York sera vendue en exclusivité dans tous les salons Harry Winston.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :