Home Art de vivreCulture L’ART DE L’EROSTIME

L’ART DE L’EROSTIME

by pascal iakovou
0 comment

L’ART DE L’EROTISME

Une célébration de l’art érotique de Michel-Ange et Rembrandt à Picasso et Warhol

Le désir reste probablement l’instinct le plus universel dans l’histoire de l’Homme. Nombre d’artistes ont ainsi cherché, depuis l’Antiquité, à représenter la pulsion érotique.

Cet automne, Phaidon publie L’Art de l’érotisme , un nouvel ouvrage qui explore le thème de l’érotisme dans l’histoire de l’Art, depuis la coupe athénienne de 470 av. J.-C., en passant par des mosaïques de Pompéi, Michel-Ange, Rembrandt, Warhol, jusqu’aux oeuvres contemporaines de Wolfgang Tillmans ou d’Anish Kapoor.

L’Art de l’érotisme se dévoile tout d’abord à la faveur d’une couverture inspirée du célèbre Concetto Spaziale de Lucio Fontana. L’évocation de cette oeuvre, à la fois subtile et éminemment suggestive, opère avec raffinement telle une invitation à découvrir le contenu du livre.

Outre une introduction de Rowan Pelling, il contient 170 oeuvres témoignant des tentatives délibérées des leurs créateurs pour saisir le désir amoureux. On y retrouve Georgia O’Keeffe, Francis Bacon, Lucian Freud, les dessins de Turner et de Miró, les peintures de Botticelli, de Picasso et de Cecily Brown ou encore les sculptures d’Auguste, de Rodin et de Louise Bourgeois.

L’ouvrage présente également le travail de Bruce Nauman, la performance Meat Joy de Carolee Schneemann, les installations vidéo de Francis Alÿs et de Pipilotti Rist, ainsi que les photographies de Nan Goldin, Robert Mapplethorpe, Helmut Newton et Man Ray.

Aux côtés des oeuvres emblématiques dont L’Origine du Monde de Gustave Courbet ou la Maja Nue de Goya figurent également des travaux rarement publiés de Max Ernst, Anselm Kiefer, Francis Picabia et Henri de Toulouse-Lautrec.
Sulfureuses et parfois scandaleuses, les oeuvres de Nobuyoshi Araki, David Hockney, Jeff Koons et Tom of Finland sont également représentées, de même que des travaux parfois surprenants tels que Woman de Jackson Pollock, Rowena de Gillian Wearing, Tommies Bathing de John Singer Sargent et Nude Swiss Girl et Companion on a Bed de J.M.W. Turner.

Sélectionnées par les rédacteurs de Phaidon, les oeuvres sont décrites et interprétées selon le contexte social et artistique de l’époque. Elle révélent la fascination universelle de l’érotisme dans les arts visuels et pose un regard singulier et passionnant sur les travaux des plus grands artistes.

Titre : Lart de l‘érotisme
Parution : Nov. 2017
Prix : 75€
Reliure : Relié
Pagination : 272 pages
Illustrations : 170 couleur
Format : 290 x 238 mm
ISBN: 978 0 7148 7564 4

Pierre et Gilles, Oreste (Staiv Gentis), 2013. Crédit : Pierre et Gilles.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :