611 Views |  Like

JITROIS Printemps été 2018

Sulfur Numérique de Jitrois
La nouvelle collection Jitrois PE 2018 s’inscrit dans la mutation des codes de la création et de la transgression. La vie augmentée par les réseaux sociaux et la révolution numérique fascine le directeur
artistique Jean Claude Jitrois.
Le créateur accorde une place prépondérante à la relation entre la peau, le cuir et le click. Le concept de seconde peau s’étend à présent à notre corps numérique.
La collection PE 2018 intègre cette dimension sociale numérique de l’individu. A l’heure des webcams, des chats, de l’interconnexion intégrale, la seconde peau Jitrois stimule le renouveau des interactions. Au centre, l’individu libéré, celui ou celle qui porte jitrois devient son propre de styliste grâce au créateur qui lui
apporte substance et matière.
Les thèmes s’articulent autour de la Vie augmentée pour tous ; voyeurisme, exhibitionnisme, selfies, les comportements se libèrent sur tous les réseaux, du soft au hard, par les “digital natives” de la génération YouTube à la génération YouPorn.
Jean-Claude Jitrois enrichit la collection de cette nouvelle vision subversive, tout en restant fidèle à sa ligne de crête entre le chic et le louche, dans le réel et le virtuel. Il propose de nouveaux vêtements fétiches pour une société accélérée, mais toujours hédoniste. Le vestiaire de la femme et de l’homme s’entremêlent et se confondent dans un effet miroir de télécran. Le magnétisme des matières, les oppositions de coupes seconde peau au volumes exubérants, redessinent un corps en phase avec les rapports sociaux de l’humanité augmentée, pour le meilleur et pour tous les plaisirs.
Les vestes sont étudiées à travers cet angle nouveau, se joue des détails SM rehaussés d’or et d’argent. Les pantalons en cuir classiques sont magnifiés de boucles sulfureuses. Les pièces sont puissantes, conflictuelles, suscitent l’envie, physique et virtuelle . Elle représentent un retour aux valeurs paradoxales de la marque : la luxueuse délicatesse et la sexualité libérée.
La Maison Jitrois s’est entourée de Nicolas Santos, Benjamin Kirchhoff, Salvatore Caputo, issus de la scène créative Berlinoise, Parisienne et Londonienne , pour interpréter les inspirations du créateur et la précision de ses gestes.
Parallèlement, la Maison Jitrois travaille à la déconstruction des status quo du luxe pour revenir à ses sources
de multiples sous-cultures undergrounds, somptueuses mais toujours subversives.