896 Views |  Like

Highway to Heaven

Nouvelle fragrance Santo Incienso, Sillage sacré par The Different Company

10 jours de marche, la chaleur humide, les moustiques, la jungle et
ses sons, ses serpents silencieux et mortels.
10 jours à piétiner péniblement entre les troncs, les racines et les
branches, 10 jours sans savoir où aller, devant mais est-ce vraiment
devant?
A chaque ombre, à chaque seconde, il écoute, en espérant le retrouver.
En vain. Le chamane est parti et son visage s’efface petit à petit de
sa mémoire fiévreuse. 10 jours mais il pourrait marcher 100 ans s’il
le fallait.
Au milieu de la cérémonie, l’oiseau s’était posé devant lui, sans bruit
et l’avait emporté dans son tourbillon bleuté. L’Amazonie est belle et
silencieuse en glissant sous ses ailes, Icare à ses côtés.
Elle l’attendait, là, ou encore ici.
Et ses doigts glissaient sur son corps sans fin, attendri et bercé.
Et ses yeux se ferment.
Ayahuasca, où es-tu?

Le Palo Santo se consume lentement, enfumant la clairière de son encens nacré; le rituel de l’Ayahuasca peut commencer. Amer, jaune, poisseux. Bleu, grinçant, léger. Il racontera plus tard que les démons montrent la paix, que la mort est une renaissance. Il racontera plus tard que c’est cette initiation qui lui donna le secret de Santo Incienso, Sillage Sacré.

La Bergamote et le Petit grain affichent une lumière irradiante, vive, presque aveuglante. Caressé par le souffle frais de l’Hédione, le Palo Santo dévoile sa chaleur, s’enracine sur la peau et envoûte le corps. Le Vétiver et le Bois de Gaïac font écho à la Terre, tandis que la fumée de l’Encens et la Myrrhe se tournent vers les cieux et l’infini.

Mystique, sensuel, éternel… Des facettes Encens et Myrrhe sur un fond de bois sacré, le Palo Santo, une construction mystique qui envoûte comme les stances du Chamane lors des cérémonies Ayahuasca. Un parfum sacré qui tire son secret des stances chamaniques, comme une prière tournée vers le ciel. Une composition spirituelle imaginée par Alexandra Monet comme expression parfaite du voyage de l’âme. « J’aime l’idée qu’il faille brûler le Palo Santo pour révéler son odeur. J’ai travaillé ce parfum en combinant des notes de Myrrhe et d’Encens avec le Cèdre de l’Atlas, la Noix de Muscade et la Bergamote de Calabre pour lui apporter beaucoup de fraîcheur et de contraste. » Un extrait de parfum à la structure boisée magnifiée par la sensualité de Muscs pré- cieux, un contraste saisissant entre la fraicheur de la Bergamote et la tenue du sillage. Le Palo Santo est un bois magique provenant d’Amérique du Sud. Employé comme encens par les Incas et les chamanes au cours des rites religieux, il est réputé pour chasser les mauvais esprits. C’est « un arbre avec une âme qui s’exprime quand le feu la libère » d’après la chanteuse péruvienne Olga Milla. Cet arbre sacré prend racine dans un sol aride et la tradition exige de ne pas le couper, de le laisser mourir et tomber seul. Ce n’est qu’après deux ans resté couché au sol qu’il se bonifie et se livre pleinement. Aujourd’hui encore, dans certains pays d’Amérique du Sud, notamment en Équateur, il est interdit d’abattre un Palo Santo, une espèce protégée.