Home Art de vivreCulture Olivier Rousteing conjugue féminité et diversité.

Olivier Rousteing conjugue féminité et diversité.

by Manon Renault
0 comment

1445291337-balmain

Avec environ 2 millions de followers sur les réseaux sociaux, la voie d’Olivier Rousteing est devenu une part importante dans la mode. Communication résolument moderne, il reste accessible et ne demande qu’à sortir de la tour d’argent dans laquelle les artistes sont bien souvent placés.

1143222 1143214

Parler à un public large, rendre accessible des pièces coutures, permettre au fan de ne pas rester outsiders à l’univers Balmain. Pouvoir s’offrir les vêtements. Voici les emblèmes , les valeurs qui sont défendu par le jeune designer.

A l’occasion d’une Interview accordé il y a quelques jours à la BBC, Olivier Rousteing aborde le thème de l’éthnicité et de la féminité . Il brise les vielles idées d’un idéal féminin unique, suprême et surplombant. L’âge, la morphologie ne sont pas vu non plus comme des critères préexistant. Ils évoluent et changent au fil des époques.

Les questions raciales restent des points sensibles.  Les mots sont pesés. Mais pourquoi ne pas designer les choses comme elles sont plutôt que de se confondre dans le politiquement correct et finalement aplanir la différence pour mieux la contenir. La différence, la multiplicité , la diversité : la mode en a t-elle toujours autant peur?

Les mannequins blacks , ou asiatiques sont toujours présentés comme des exceptions dans le milieu. Naomi Campbell incarne tout un symbole, à cause ou grâce; à la couleur de sa peau. On pourrait tout autant louer sa détermination, son côté business woman et son corps de déesse.

Dans cette interview, Rousteing  souligne des points souvent relayés, cachés. « On oublie souvent que la mode est un monde blanc ».  Une interview riche, où le designer évoque sa propre expérience ainsi qu’une déception quant à la lenteur d’ouverture du milieu de la mode.

1143207 1143206

DIVERSITE , DIVERSITY IS BEAUTIFULL. Olivier Rousteing ne se contente pas d’entonner ses percepts. Il les met en oeuvre. Pour le défilés printemps-été 2016, qui s’est déroulé en septembre dernier, les 58 looks été portés par des mannequins d’éthnicités et de morphologies différentes. Les âges s’étendaient de 18 à 34 ans. Balmain : nouvelle marque étendard de la richesse de la diversité. Un réel besoin à l’heure actuelle !

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :