Home Art de vivre Berkeley International impose prospérité et galanterie dans l’industrie du dating

Berkeley International impose prospérité et galanterie dans l’industrie du dating

by Charlotte Boutboul
0 comment

Le nombre de consommateurs de sites de rencontres est en constante croissance depuis le passage à l’an 2000, avec plus d’un million d’inscrits, et approximativement aujourd’hui plus de 32 millions d’européens qui se connectent sur un site de rencontre en ligne chaque mois dans le but de trouver un partenaire.

 

En effet les médiums pour ‘rencontrer’ quelqu’un se multiplient et sont à présent littéralement à portée de mains avec les applications comme Tinder, Happn, OKCupid, Grouper, How about we, Plenty Of Fish etc.  la liste n’est pas prête de désemplir…

L’industrie mondiale des rencontres a généré plus de 3 milliards d’euros en 2014 avec l’industrie européenne générant à elle seul approximativement un milliard d’euros. En général, la croissance prévisionnelle annuelle de l’industrie des rencontres est de 10-15%. C’est un chiffre qui marque la réelle performance de cette industrie par rapport au climat économique et financier qui est le nôtre. Près de 70% de cette performance provient des milliers de sites de rencontres.

Pourtant le monde dans lequel on vit n’a jamais connu autant de célibataires. D’après la firme de recherche Euromonitor le nombre de résidents célibataires devrait augmenter de 48 millions d’ici 2020, soit une augmentation de 20%, faisant des célibataires le groupe de foyers qui s’accroit le plus rapidement dans la majorité du monde. D’ailleurs pour beaucoup cette prévision est des plus inquiétante puisque paradoxalement le mode de vie d’un célibataire promeut la croissance de la population et ce bien plus qu’un foyer Mormon…

Ces deux faits peuvent seulement nous encourager à nous poser la question suivante : Les sites et services de rencontres sont-ils la cause de la croissance du célibat ou bien une solution pour y remédier ? S’inscrire sur un site de rencontre augmente-il nos chances de trouver l’élu(e) ou bien les diminue-t-elles ? Nous abordons ici la réelle problématique de la poule et des œufs : Plus de célibataires = croissance des sites de rencontres, ou, croissance des sites de rencontre = plus de célibataires.

C’est avec cette question principale en tête que je me suis entretenue avec l’élégante Inga Verbeeck au Bristol il y’a quelques semaines. Cette jolie belge de la trentaine est chef des opérations européennes de Berkeley International, un service de rencontres assez privé (5 000 membres globalement) qui n’en reste pas des moins efficace dans sa spécialisation, à savoir joindre des personnes de calibre ensemble. Le site a un taux de réussite de 75% en la matière.

En effet, même les HNWI (High Net Worth Individuals), ces 1% de la population ayant tout ce dont ils peuvent rêver matériellement ont besoin d’aide pour trouver ‘le bon’ ou ‘la bonne’.

Interview de cette entremetteuse experte recueillis et traduits par Charlotte Boutboul

Screen Shot 2015-08-06 at 12.00.09

LUXSURE : Comment expliquez-vous cette augmentation quasi-universelle de célibataires ?

 

Inga Verbeeck : Pour commencer le taux de divorce continue d’augmenter de manière significative. Aujourd’hui 60% des européens occidentaux sont divorcés. Aussi, beaucoup de personnes préfèrent attendre avant de s’assagir, s’installer et se marier. Par conséquent beaucoup donnent priorité à leur carrière et deviennent par la suite inondés par le travail… Ils ont plus de délais fixés et cela devient stressant. En gros ils ont moins de temps à cause de leur rythme de vie stressant.

Pour certains l’industrie des rencontres en ligne contribuerait à cette augmentation au lieu de la diminuer ? Qu’en pensez-vous?

Je pense que c’est en parti vrai. Beaucoup comptent sur ces sites et d’autres outils pour trouver quelqu’un. Le monde devient un endroit moins sociable. Vous savez, j’ai toujours beaucoup voyagé pour le travail et on voit réellement la différence dans l’avion : il y a 15 ans les gens s’y parlaient facilement ; pas nécessairement de manière romantique mais il y avait plus de contact social. Je pense qu’aujourd’hui nous vivons dans un monde différent où les gens sont plus isolés. Les contacts aléatoires avec  ceux qui nous entourent se produisent moins fréquemment. Les gens ont peur pour des raisons de sécurité, pour ne pas être trompé… Ils sont plus consciencieux et sont plus effrayés. Tout cela contribue au fait qu’on ne désire plus aller au contact de ceux qu’on ne connait pas, au lieu de cela on favorise le contact virtuel sur les sites. Mais en réalité ce n’est pas vraiment une solution viable sur le long terme. C’est une solution uniquement pour dénicher des aventures sans lendemains.

 

Donc vous ne recommanderiez aucunement les sites de rencontre ?

 

Pour certains ça marche, mais pour trouver quelque chose de sérieux je ne compterais pas dessus. Je recommanderai plutôt un coaching d’orientation plus personnel ou bien une réinvention de sa vie sociale. Après tout c’est possible aussi. Il n’y a pas de solutions miracles, juste des outils pour créer plus d’opportunités, voilà de quoi il s’agit : plus d’opportunités ou bien des opportunités mieux sélectionnées. La seule chose que les services de rencontres en lignes peuvent réussir à faire, chacun à leur façon, c’est créer des opportunités non disponible dans votre quotidien allant au-delà de votre environnement professionnel et de vos cercles sociaux. Je ne dis pas que les gens n’ont pas de vie, mais que chacun à une vie limité par définition. Chacun a seulement une certaine quantité de temps à dédier aux autres par jour. Ces outils créer donc des opportunités et la question qu’il faut se poser est quel outil marche le mieux pour vos envies personnels. Le ‘dating’ c’est comme rechercher une aiguille dans une meule de foin.

 

Comment votre service se démarque-t-il alors dans cette industrie ?

 

 

Pour nous c’est différent parce que on a un taux de réussite très haut (75%) mais ce n’est pas pour autant qu’on vous garantis l’amour. On doit notre taux de succès élevé au fait qu’on a choisis d’opérer dans une niche très précise de l’industrie. On propose un service qui nous permet d’être très sélectif. Vos chances de trouvez quelqu’un à travers nous sont plus grandes parce que nous avons filtré beaucoup de détails pratiques pour vous. Nous filtrons la philosophie de vie, les objectifs de vie, si vous voulez des enfants ou pas, si vous aimez la ville ou la campagne, beaucoup de choses pratiques et importantes pour le quotidien. Et puisque nous travaillons pour une niche d’un certain niveau nous pouvons rassembler des personnes très similaires qui partage la même vision des choses, donc logiquement les chances d’affinités et de tomber amoureux sont plus élevées.

 

Screen Shot 2015-08-06 at 11.58.48

 

Comment opérez vous en pratique ?

 

Nous avons un site mais nous n’opérons pas à travers lui, il existe uniquement en guise de présentation. Nous opérons à travers la consultation individuelle. Imaginons que vous soyez intéressé et demandez des informations, à ce moment là nous organiserons un entretien de 3 heures afin de mieux vous connaitre, si nous sommes confortables l’un avec l’autre pour travailler ensemble nous procèderont à votre inscription. Les frais d’inscription s’élève à 10 000 euros et sont à vie, puis vienne s’ajouter une cotisation annuel de membre qui peut varier entre 5 000 et 35 000 euros en fonction de la géographie.

 

C’est à dire ?

 

Si nous opérons uniquement dans un seul pays, comme la France, les frais s’élèvent à 5 000 euro, mais si vous recherchez quelqu’un à l’international les frais augmentent. Beaucoup de nos client sont basés à Hong Kong ou à Bangkok par exemple mais sont Européens et ont un business aux Etats-Unis…Ces clients là sont ouvert à une rencontre n’importe où du moment que la personne soit la bonne, mais pour nous ca demande plus de travail puisque ça implique la filtration et la sélection de d’avantage de personnes.

 

Utilisez vous des algorithmes et autres dans vos recherches et votre filtrage ?

 

Non. On a même retiré nos questionnaires de psycho-analyses. Nous faisons d’abord du filtrage pratique et ensuite nous nous servons de notre savoir humain en étant pragmatique et intuitif dans nos démarches. Ce sont des personnes qui réunissent d’autres personnes, it’s people matching people.

 

Vous savez on passe en général entre 5 et 6 heures avec un client avant d’activer son inscription. Ces heures nous permettent déjà d’en apprendre beaucoup sur la personne : comment ils sont, leurs faiblesses, leurs points forts, comment ils se comportent dans certaines situations, comment s’est déroulé leur passé, ce qui veulent changer pour leur futur, ce qu’ils espèrent accomplir et comment ils aimeraient vivre… Toutes ces informations rentre dans une analyse schématic de chaque profile mais nous n’utilisons pas ces informations de manière algorithmique. Aussi nous faisons un contrôle sécuritaire de nos futurs clients pour des fins plus pratiques .

 

C’est à dire ?

 

Nous travaillons avec des sociétés externes qui dépiste les passports de nos clients, ils ont accès à des bases de données et nous envois un rapport sur le client. Cela ne signifie pas que nous savons tout sur le client mais en en tout cas on sais si il a un passé criminel. C’est une procédure de sécurité qui nous garantis un environnement sûr. Cela et les autres informations recueillis nous donnent vraiment une bonne idée de qui est le client.

 

Imaginons que je sois un de vos clients et que vous avez trouvez quelqu’un qui me conviendrais, comment me notifierez-vous ?

 

Si vous êtes membre et qu’on vous a sélectionner quelqu’un on va commencer par vous envoyer un mail avec une première description basique de la personne, ensuite on rappel toujours afin d’expliquer pourquoi on a choisis cette personne et fournir plus de descriptions. On décrit en détails mais on ne fournit jamais de photos. On connaît nos clients, ce qu’ils aiment, ce qui les attire. Notre métier est de prendre ça en compte bien sûre, mais les photos me font trop penser à de l’étalage de viande. C’est le ‘package’ qui compte et qui déterminera si vous êtes intéressé ou pas. Je peux vous montrez des très belles photos de personnes sur lesquels vous ne vous retourneriez jamais dans la rue car elles ne dégagent vraiment rien d’extraordinaire, comme je peux vous montrer des photos sans intérêt de personne qui sont incroyables en vrai. Les gens focalise trop leur attention sur les photos et ont tendances à les sur-analyser. Ensuite ils hésitent : ‘devrais-je y-aller ou pas ?’, on préfère maintenir le flow naturel d’une simple rencontre avec quelqu’un. Nos clients doivent nous faire confiance. Néanmoins on fournit toujours une description avant et le client a toujours le choix il peut dire non. Si le rendez-vous n’a pas répondu aux attentes il y’ a un suivi qui nous permet d’en apprendre plus sur la personne et de mieux rediriger nos recherches.

 

Certaines personnes sont très ouvertes et nous dévoile très rapidement leur réactions et leur préférences alors que pour d’autres il nous faut plus de temps pour comprendre ce que la personne aime et ce qui provoquent ses réactions.

 

Aussi ce qui est important c’est que nous procédons à un rendez-vous à la foi. Nous ne vous présenterons jamais plusieurs profils d’un coup. C’est le même raisonnement que pour les photos nous ne voulons pas présenter les choses comme dans un catalogue : ‘voici une sélection, faites votre choix’ ce n’est pas de cette manière qu’on joue le jeux. Nous faisons notre devoir très diligemment et lorsqu’on vous présente quelqu’un c’est qu’il y’ a une raison.

 

Screen Shot 2015-08-06 at 11.58.31

 

Votre service se veut select et ne contient que 5000 membres. Quels sont vos critères de sélection de membres ?

 

Il ne s’agit pas uniquement d’argent. Nos services sont couteux parce que nous offrons un service très personnalisé. Nous voulons aussi créer et rassembler un groupe de personnes partageant le même esprit. Il ne s’agit pas d’élitisme mais plutôt de faire une sélection pour un marché de niche. L’idée est aussi de créer un club agréable. Nous ne pouvons garantir l’amour mais nous pouvons garantir des rencontres intéressantes et plaisantes. Nos membres inclues des gens très éduqués comme des ‘self-made man’, il s’agit surtout de personnes qui connaisse bien leur monde, ont accomplis quelque chose, savent se comporter… Je ne travaille pas avec les personnes arrogantes par exemple, parce que je ne peux pas me permettre de faire subir ça à mes autres clients. Je dois être en mesure de vous garantir une bonne expérience.

 

Que recommanderiez vous à ceux qui n’ont pas les moyens de se payer vos services ?

 

La qualité doit primer sur la quantité. Tout moyens sont bons pour provoquer des opportunités et élargir ses horizons du moment que vous êtes conscient de ce que vous faites et pourquoi, et que vous soyez tout de même vigilent. Mais je pense sincèrement que pas suffisamment de personnes sortent de leurs zones de confort pour provoquer les choses. Beaucoup attende passivement que la personne parfaite se pointe à leur porte.

 

J’ai interviewé un client la semaine dernière et nous parlions allures et physiques, il m’expliquait quel genre de fille lui plaisait et me disait « J’ai vu cette femme incroyablement belle dans l’avion la dernière fois, elle m’a vraiment marqué j’étais très impressionné » donc je lui demande si il est allé lui parlé et il s’exclame « qu’est ce que vous dites ! Comment ca ? » donc je lui demande si elle était seule et il me répond que oui et je lui dis « pourquoi n’êtes vous pas aller dire bonjour quelle est la pire chose qui pourrait se produire ? qu’elle ne veuille pas être déranger, très bien, mais peut-être aussi qu’elle est ouverte à de nouvelles rencontres, on ne sait jamais. Les gens n’osent pus. Pour créer des opportunités il faut y aller, donc ma suggestion général serait tentez votre chance lorsqu’ ‘elle se présente.

 

 

Screen Shot 2015-08-06 at 11.59.41

 

 

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :