Home Mode Eva Minge, Patuna : le semaine de la haute couture s’inaugure sous la vision de femmes sûre-d’elles !

Eva Minge, Patuna : le semaine de la haute couture s’inaugure sous la vision de femmes sûre-d’elles !

by Manon Renault
0 comment

11402958_841207275962725_7494068159540177543_n

11659493_841207125962740_3171713489019812887_n

11236465_841207279296058_2952965615608674875_n

Dimanche 5 juillet, Eva Minge présentait sa collection automne-hiver 2015-2016 à l’occasion de la semaine parisienne de la haute couture. Dans une ambiance très luxueuse, c’est sur une musique orientale que les « papillons de nuit » d’Eva Minge domptent le podium. Jeu de transparences et strass, les découpes des robes noires rappellent le fin tissage des toiles d’araignées. Hommage au travail minutieux, au travail de précision, aux petites mains de  haute-couture, cette collection de robes longues, très près du corps utilise la mousseline , la soie et les dentelles.  La créatrice polonaise n’hésite pas à agrémenter ses créations de strass; pour faire briller ces insectes précieux dans les lourdes nuits d’été.

Capture d’écran 2015-07-08 à 11.25.23

Capture d’écran 2015-07-08 à 11.24.26

C’est à l’hôtel du Louvre, que s’est déroulé le défilé Patuna Couture, intitulé  » Moonilight in the street of Paris ».  En effet, c’est dans des lumières nocturnes que la collection se décline, conjuguant un jeu de volumes autour des épaules qui donnent des allures de princesse Léia. Architecture galactique, la collection est percée par un rose poudré avant de retourner dans la voie lactée.  Travaillant autour de la dentelle et du velours, certains modèles s’augmentent de capes.  Des ensembles avec pantalons sont également proposé par la créatrice qui revendique un rétro des années 30.

Ces collections présentent, de manières distinctes , un travail au plus proche du corps. Qu’il soit pris dans les découpes finement calculées et les jeux de voiles chez Eva Minge , où qu’il soit pris dans des structures rehaussant les épaules chez Patuna. Les deux créatrices s’adressent à des femmes forte, sûre de leur pouvoir de séduction et qui n’hésitent pas à le revendiquer haut et fort dans leurs tenues. Qu’elles soient aussi redoutables que les insectes du désert, ou aux allures lunaires .

Une ouverture de la semaine de la haute couture au pas de femmes indépendantes .

 

 

 

 

 

 

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :