Home ModeFashion Week 61ème édition de la Fashion Week de Madrid

61ème édition de la Fashion Week de Madrid

by pascal iakovou
0 comment

Revivez l’essentiel de cette 61ème édition de la fashion week de Madrid avec une sélection des labels les plus représentatifs de la diversité créative espagnole.61ème fashion week de Madrid qui célèbre ses 30 années d’existence avec durant 5 jours, 44 marques présentes sur le podium qui ont démontré toute la diversité de la création espagnole. Voici une sélection des labels les plus représentatifs et les plus éloquents. Commençons par la plus connue à l’international, Agatha Ruiz de la Prada, avec sa mode colorée et ses mix & match de motifs : pois, rayures et son fameux cœur. Une mode toujours ludique et pleine d’énergie. Une forêt enneigée en guise de décor, pour des guerrières urbaines sophistiquées chez Alvarno. Le duo de créateurs à la carrière internationale, Arnaud Maillard et Alvora Castejon (présent également sur le podium parisien à travers la ligne Azzaro) propose pour leur label, des matières chaudes avec du tartan, du velours dévoré et des silhouettes féminines avec de longs fourreaux pour le soir, aux motifs animaliers. Chez Duyos, voyage dans les années 80 avec une mode qui brille pour aller danser dans les discothèques. Des imprimés et de la transparence, résument le discours de ce créateur espagnol. On retrouve des effets graphiques avec jeux de plissés pour Teresa Elbig, grande tendance de cette fashion week et des petites silhouettes aux jupes évasées. Le monde de la danse est en filigrane chez Juan Vidal avec le thème du mouvement décliné avec romantisme. Les couleurs nude et les imprimés floraux symbolisent la force et la fragilité de cet art. Juana Martin, débute sa carrière en 1999. Le masculin-féminin et le minimalisme font depuis toujours partie de son ADN. Pour sa collection hivernale, le gris et l’imprimé animalier sont les points forts de son travail. La première participation de Moisés Nieto sur les podiums espagnols remonte à 2010. Les matières structurent toute la collection : tweed, jacquard, lurex. Les motifs s’affichent en version XXL, comme ce pied de poule graphique. Chez Amaya Arzuaga, les volumes, les drapés et les pliages démontrent toute l’expérience de cette créatrice qui a déjà présenté sa collection sur les podiums de Londres et de Paris. Créateur avant-gardiste à la fois acteur et peintre, David Delfin aime les images fortes en mélangeant les genres et les frontières. Doc Martens aux pieds, l’homme ose les confusions avec jupes plissées et superpositions. Ailanto s’inspire du Bauhaus, avec un travail autour d’un patchwork d’imprimés et de motifs géométriques. Les années 70 sont au cœur du propos de Juanjo Oliva, dont l’actrice Rossy de Palma apprécie les créations. Imprimés floraux ou animaliers, matières brillantes et lamé, symbolisent toute l’énergie positive de ces années florissantes.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :