Home Horlogerie et Joaillerie Horological Machine No4 Final Edition de MB&F

Horological Machine No4 Final Edition de MB&F

by pascal iakovou
0 comment

Horological Machine No4 Final Edition

La HM4 Final Edition: facile à voir, pratiquement impossible à saisir!

Aviez-vous déjà remarqué? Les avions dits “furtifs” – stealth en anglais – ne sont généralement pas du tout discrets, bien au contraire… leurs formes anguleuses bizarres donnent plutôt l’impression d’avoir été dessinées pour attirer l’attention – comme si les ingénieurs en charge avaient fait tout faux. Plus ces avions sont furtifs, plus ils sont frappants visuellement : pensez au F-117 Nighthawk, au B-2 Spirit ou au SR-171 Blackbird

La dernière Horological Machine de MB&F ne fait pas exception à la règle. La HM4 ‘Final Edition’ prend son inspiration directement de la technologie furtive – et je pense que vous serez d’accord, ce n’est pas exactement une machine discrète.

“Final Edition” ? En effet. Quand la première HM4 Thunderbolt avant-gardiste a été lancée en 2010, nous avions annoncé que seulement 100 mouvements HM4 seraient manufacturés. Il nous reste aujourd’hui 8 mouvements pour finir la série. Cette édition HM4 sera donc sans aucun doute la version la plus difficile à saisir : une édition limitée de seulement 8 pièces – ce qui est somme toute assez logique pour une Machine furtive, conçue pour échapper à toute forme de détection.

La HM4 Final Edition dispose de panneaux anguleux carrés, de surfaces sombres et de titane high-tech. Le traitement en PVD noir donne au titane un manteau sombre et confidentiel, sans bloquer les jeux de lumière sur le contraste des surfaces mattes et polies. A l’intérieur, visible à travers les nombreuses sections en saphir, se trouvent les 311 composants du mouvement HM4 sans équivalent.

La détection de cette HM4 Final Edition sera indéniablement difficile… Les premiers rapports confidentiels indiquent que cet avion racé et menaçant serait déployé dans seulement 5 bases aériennes à travers la planète: Chronopassion à Paris, The Hour Glass à Singapour, Westime à Los Angeles, la base alpine de Chronometryx à Gstaad et le port d’attache MB&F : la M.A.D.Gallery à Genève.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :