Home Art de vivreCulture Bilan Solo Show Art Fair Show Off 2010

Bilan Solo Show Art Fair Show Off 2010

by Marie Odile Radom
0 comment

Organisée du 21 au 24 octobre 2010, la cinquième édition de SHOW OFF avait de nouveau installé ses deux tentes sur le Port des Champs-E lysées en marge de la FIAC. Cette édition du Solo Show Art Fair a été marquée par le retour de la scène internationale avec 40% de galeries étrangères venant de Belgique, du Bénin, de Chypre, d’Italie, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et de Suisse et des artistes du monde entier. Plusieurs milliers de visiteurs, collectionneurs, professionnels, artistes, journalistes et amateurs d’art ont visité les stands des trente galeries ayant participé aux SHOW OFF et SHOW OFF LAB’.

SHOW OFF est une foire créée par les galeries Oliver Houg et Vanessa Quang pour les galeristes, permettant ainsi de matérialiser leurs engagements pour les artistes en leur offrant plus de visibilité. Des formes et des médias aussi variés que la peinture, la vidéo, la sculpture, l’édition, la photographie ou des installations ont été présentés dans un format unique favorable aux artistes. Cette année, les galeries ont été invitées à présenter les œuvres d’un seul artiste sur des stands Médium de 18 m2 et des stands Big de 24 m2. Une section Emergence Solo Show a été également créée, réservée aux galeries émergentes de moins de trois ans.

The Shepard, 2008 (détail) Tirage C-print encadré, 95 x 77 cm Courtesy de l’artiste et Flatland Gallery

Les expositions monographiques ont offert une liberté au visiteur qui a pu prendre son temps pour mieux connaître et  mieux comprendre le travail de l’artiste et ainsi mieux se rendre compte de l’engagement manifeste des galeries. La lisibilité de la foire a également été appréciée des collectionneurs qui ont fait de nombreux achats à SHOW OFF.

Little Savages, 2007 (détail) Renard empaillé, insectes, racines 80 x 80 x 50 cm Courtesy de l’artiste et de Danielle Arnaud

La galerie londonienne Danielle Arnaud Contemporary Art a vendu les quatre installations – mises en scène d’animaux et de plantes – de l’artiste Tessa Farmer exposée pour la première fois à Paris. Son travail implique des mises en scène hautement détaillées de plantes, racines, os, insectes et animaux engagés dans des combats féroces dans un art entre préservation et perversion.

Vincent Bizien, Ne vois-tu rien venir?, 2010, Aquarelle et encre de Chine sur papier, 140 x 200 cm. Courtesy de l'artiste et Ladiray Gallery

La galerie émergente Jérôme Ladiray, qui vient d’ouvrir un espace à Londres spécialisé dans le dessin moderne et contemporain, a vendu 18 dessins de l’artiste français Vincent Bizien, figure majeure du dessin contemporain français et héritier de l’énergie expressionniste qu’il métisse avec un goût pour le fabuleux et l’enchantement.

Immortal 12, 2010 (détail) Tirage Cibachrome 100 x 120 cm Courtesy de l’artiste et Acte2galerie

Acte2galerie, qu’on ne présente plus, a présenté de nombreuses photographies de Vee Speers, photographe d’origine australienne établie à Paris, de la série Immortal dans laquelle elle immortalise une jeunesse à la beauté pure et intemporelle. La Galerie a également proposé des photos de la série Mermaids de Michael Dweck pour lequel elle a organisé un booksigning et une performance de Nathalie White lors du vernissage public de la foire. Acte2 a vendu six photos et deux sculptures.

Deer trophy 4, 2010 - Liste de stock, encre et peinture acrylique en gel et vaporisée sur la toile, 70 x 100 cm Courtesy de l’artiste et Room London

La jeune Galerie Room London a également vendu de nombreuses œuvres sur bois et tableaux de l’artiste chinois Gordon Cheung qui utilise les techniques du multimédia pour exprimer la réalité virtuelle et la réalité d’un monde globalisé alternant entre illusion et désillusion.

Medhi George Lalou Sans titre, bas, 2009 Tirage C-print, 100 x 100 cm Courtesy de l’artiste et Galerie Dix9

Plus d’une trentaine d’oeuvres de Medhi Georges Lalou ont été vendues par la galerie parisienne Dix9. Fort de sa double appartenance franco-marocaine, l’artiste traverse avec bonheur les frontières de nos sociétés multiculturelles. Dans ses performances et installations, il questionne souvent l’esthétique liée à l’Islam et ouvre sur des problématiques plus générales telle que l’identité.

H. Craig Hanna Ruthy in Orange, 2010 Encre et acrylique sous Perspex 53 x 53 cm sans cadre Courtesy de l’artiste et Laurence Esnol Gallery

Les galeries Laurence Esnol et Flatland ont vendu, respectivement, les œuvres du peintre new-yorkais H. Craig Hanna, qui oppose ou rapproche la peinture pure et la description serrée de la figure et les œuvres du photographe hollandais Jaap Scheeren, mélangeant humour et sérieux dans ses clichés ludiques et légèrement irrévérencieux. La Flatland Gallery a également proposé des photographies du très célèbre et très doué Erwin Olaf.

L’oeuvre de Pascal Bernier, l’une des huit installations de grande taille exposée à SHOW OFF LAB’, a également été acquise par un collectionneur.

Homme accroupi, 2010 Fil de fer et nylon 160 x 120 x 90 cm Courtesy de l’artiste et Hania Bailly Contemporary

Les installations des jumeaux Alexandre et John Gailla proposées par la galerie Hania Bailly Contemporary sont d’une troublante beauté et inscrivent la figure humaine au centre d’un processus créatif qui examine les questions d’identité sous une forme onirique. Par la manipulation ingénieuse des matériaux et des textures et par l’agencement de fils de nylon sur une ossature en fils de fer rouge, ils jouent avec les apparences et confèrent à leurs sculptures un aspect bien vivant presqu’organique.

Marie-Madeleine 3 Série Protectors Tirage Lambda sous diasec 120x120 cm Courtesy de l’artiste et Galerie Bailly Contemporain

Quant à la série photographique Protectors de Sabine Pigalle proposée par la galerie Bailly Contemporain, elle traite de la persistance des mythes et de la cohabitation du monde profane dans la représentation du sacré. La série s’attache à illustrer librement et arbitrairement certains héros, divinités, et saints d’autrefois, sous forme de portraits archétypes et teintés d’inquiétante étrangeté. Les figures des saints patrons  de métier apparaissent dénudées telles des statues de marbre mais nullement figées.

Et enfin, la galerie Vanessa Quang présente une installation de l’artiste chilienne Voluspa Jarpa sur une proposition d’Albertine de Galbert. L’artiste s’intéresse aux empreintes laissées par les traumatismes dans la société, dans l’histoire, dans la sphère publique ou privée. De la négation du traumatisme naissent des traces, autant de symptômes qu’il s’agit de décrypter, un langage parallèle qui dit la douleur ou le désir frustré, à travers l’inconscient.

SHOW OFF confirme son caractère convivial avec SHOW OFF LAB’ et un programme d’événements et de performances remarquées telles que celle de Nathalie White pour Michael Dweck sur le stand de la Galerie Acte2 ou du concert du groupe psycho rock King Tongue le vendredi 22 octobre 2010. Le projet Darwin de l’Atelier Van Lieshout présenté à SHOW OFF LAB’ par Natalie Kovacs a suscité toute la curiosité et l’intérêt des visiteurs illustrant un contexte social actuel difficile.

La 6e édition de SHOW OFF se déroulera du 20 au 23 octobre 2011 au Port des Champs Elysées – Pont Alexandre III
www.showoffparis.fr

Marie-Odile Radom

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :