Home Mode Miharayasuhiro, mode masculine automne hiver 2010-2011

Miharayasuhiro, mode masculine automne hiver 2010-2011

by Marie Odile Radom
0 comment

Ryu Goto esquisse quelques notes cristallines sur son violon et la Be Attitude commence.

S’inspirant des codes de la Beat generation et de ses auteurs phares, Miharayasuhiro réinvente ce style en lui appliquant sa propre signature : celle d’un homme refusant les conventions, qui affirme son individualité dans un nouveau style bohème. Mihara décline ce style loin de toute convention dans deux versions bien distinctes : un style plutôt citadin d’apparence soigné en opposition avec un style plus décontracté voire grunge par certains côtés.

L’homme Miharayasuhiro est bien ancré dans son époque et s’affranchit des codes habituels pour se redéfinir en jouant sur les détails. Il multiplie les épaisseurs en cumulant veste, pull et chemise. Il agrémente les revers de ses vestes d’une accumulation de badges et de pins métalliques. Les tissus sont parfois assemblés en patchwork. Les vestes et manteaux sont coupés et élargis voire allongés s’émancipant des coupes habituelles.

La laine reste le point fort de ce défilé avec une pièce maîtresse : le pull jacquard dont le procédé de fabrication a été créé par Mihara lui-même. Les larges pulls en laine mélangés à du cuir de cheval, recouvrent d’épaisses chemises et les gilets en grosse maille portés telles des vestes, allongent les silhouettes pour un style plus décontracté. Les cardigans en grosse  laine ou les pulls un peu plus fins côtoient les costumes.  Comme les gilets, ils sont portés de manière nonchalante pas complètement boutonnés. Les blazers portés ouverts sous les manteaux sont également en laine.

Le pantalon se porte avec de larges revers ou à l’intérieur des boots et se fait parfois pantacourt voire même bermuda porté avec des grosses chaussettes pour un style plus décontracté.

Des pièces plus colorées, essentiellement dans les tons bleus, verts ou rouges, tartans modernes ou simples carreaux, viennent donner un peu de peps à cette collection dominée par le gris, le marron pour la partie plus citadine.Les rayures accentuent l’effet cueilli au saut du lit d’un homme décontracté qui n’hésiterait pas une seconde à sortir en bas de pyjama.

Un vrai style casual réinventé plutôt branché et salué d’un accord de violon.

Marie-Odile Radom

 

 

 

 

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :