Home Art de vivreCulture Interview de Frederic Beigbeder

Interview de Frederic Beigbeder

by pascal iakovou
0 comment

Ecrivain, éditeur, critique littéraire, noctambule avéré, DJ à ses heures perdues… Telles sont les quelques activités que citent Frédéric Beigbeder quand on lui demande ce qu’il fait en ce moment. Rencontre avec un homme multiple.

Où va la littérature ?
Dans le mur. Les ventes ont connu une diminution d’à peu près trente pour cent. Je pense que les écrivains doivent régir face à cette menace et donner envie de lire aux gens. Trop de romans sont déconnectés de la réalité. Il faut essayer de développer une littérature du réel, qui serait facile d’accès tout en posant de vraies questions.

Ce serait quoi la crise de la quarantaine version Frédéric Beigbeder ?
Un refus de vieillir. Je suis en pleine procédure de divorce, je sors beaucoup et j’agis de manière totalement immature. Cela se voit à la manière dont je suis habillée. Regardez mes chaussures (des baskets en cuir Yves St Laurent). Ce sont des baskets qui ne s’assument pas, pas tout à fait des baskets et pas tout à fait des chaussures de ville. Je porte mon pull à même la peau. C’est typiquement une attitude de faux jeune.

Selon vous « L’amour dure trois ans ». Quels sont les secrets d’une telle longévité ?
Trois ans c’est déjà pas mal mais à la réflexion cela pourrait être plus court. Disons qu’il y a un an de lâcheté durant lequel on n’ose pas quitter l’autre.

Avez-vous un modèle ?
Peut être Bukowski parce qu’avec lui, quand j’étais plus jeune, cela me paraissait génial d’être écrivain. J’avais l’impression que cela consistait à se taper deux litres de Whisky, assis derrière une machine à écrire, en attendant qu’une fille légèrement vêtue entre dans la pièce pour vous sucer. Ca y ressemble quelquefois.

Qui était la dernière star ?
l y en a encore. Bon plus Madonna puisqu’elle a fait la Star Academy. Bret Easton Ellis est une star. La dernière fois qu’il est venu à Paris, il s’est plaint de ne pas avoir d’écran plasma dans sa chambre d’hôtel. Michel Houellebecq est une star aussi.

Plus grand bonheur ?
Je vais faire une réponse très banale mais ma fille. Ce qu’il y a d’intéressant avec la reproduction c’est qu’on peut dater précisément le plus beau jour de sa vie. Comme ça la question est réglée. Sinon il parait que l’héroïne rend heureux.

Plus grand regret ?
(Il réfléchit longuement) Finalement je suis peut être un type assez content. Enfin il y a quand même beaucoup de râteaux que j’aurai voulu éviter. Disons que ma liste de regrets c’est ma liste de râteaux.
Dernier disque aimé ?
Black rebel motorcycle club

Dernier livre aimé ?
Lunar Park de Bret Easton Ellis

Position sexuelle préférée ?
L’homme est allongé sur le dos et il ne fait rien.
Ce qui vous retient sur terre hormis la gravité ?
Je vais encore être banal mais ma fille. Depuis sa venue au monde j’ai perdu mon obsession romantique pour le suicide et je conduis beaucoup plus prudemment.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :