Home Art de vivreCulture « Goldman » : la fiction de la rentrée de Canal +

« Goldman » : la fiction de la rentrée de Canal +

by Julien Tissot
0 comment

« Goldman » : la fiction de la rentrée de Canal +

En 2005, la sortie d’une biographie consacrée au militant Pierre Goldman ravivait l’intérêt porté sur ce personnage atypique de l’extrême gauche française. Canal + lui consacre une soirée à la fin du mois d’août avec une fiction et un documentaire.
Revenons en quelques lignes sur la trajectoire du demi-frère du chanteur. Pierre Goldman est une figure mythique du mouvement contestataire des années 60/70. Insoumis et militant antifasciste viscéral, il a rejoint la guérilla en Amérique latine. De retour en France, il mènera une vie extrêmement agitée qui le conduira à la délinquance. Accusé du meurtre de deux pharmaciennes en 1969, il sera condamné à la perpétuité au cours d’un procès bâclé en 1974. A la suite d’une énorme campagne d’opinion, il fut rejugé en 1976 et acquitté. Trois ans plus tard, il est assassiné en pleine rue d’une balle dans la tête par un groupe d’extrême droite baptisé « Honneur de la Police ». Pierre Goldman, lui, a toujours été un rebelle, un insoumis. Fils de héros juifs de la résistance, guérillero lui-même, intellectuel, écrivain, auteur d’un livre salué par la critique et qui fut un succès de librairie : Souvenirs obscurs d’un juif polonais né en France. Militant, gangster, amoureux de musique caribéenne et latino, Pierre Goldman aime avant tout l’action et rejette les discussions théoriques.
Samuel Benchetrit, qui incarne le militant, colle parfaitement au personnage, physiquement d’abord. Goldman était élégant, Benchetrit l’est aussi. Mais Benchetrit interprète avec une grande justesse les doutes et de la quête identitaire de ce « Juif polonais né en France » comme Goldman se définissait lui même. Le film revient sur le procès qui se révèle un moment d’introspection pour Pierre Goldman. Coup de chapeau d’ailleurs à Olivier Claverie qui incarne un excellent Me Kiejman. Le réalisateur Christophe Blanc signe un film soigné avec une belle lumière et un casting de choix. L’unité « création originale » de Canal +, en association avec Capa Drama démontre une fois de plus, la qualité de la production et la mise en avant de sujets parfois sensibles.

Après la diffusion de la fiction, la soirée continue avec l’enquête de Spécial Investigation à 22h30, consacrée à l’assassinat du militant révolutionnaire, le 20 septembre 1979, à Paris.
Michel Despratx a recueilli un témoignage inédit et enquêté sur les autres membres du commando, pour tenter de remonter jusqu’aux commanditaires présumés du meurtre.
Trente ans après les faits, l’un des membres présumés du commando de tueurs racontait pour la première fois devant la caméra comment et pourquoi il avait accepté de participer à l’élimination physique de cette figure de l’extrême gauche française.


Lundi 29 août, CANAL+ diffusera la fiction Goldman à 20h50 suivi par l’enquête Spécial investigation qui portera sur son assassinat.

Julien Tissot
[email protected]

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :