Home Art de vivre Polo de Deauville 2011. (30 JUILLET – 28 AOUT) Le summum de la saison française

Polo de Deauville 2011. (30 JUILLET – 28 AOUT) Le summum de la saison française

by pascal iakovou 25 juin 2011 0 comment

Deauville : le summum de la saison française

© R&B Presse/P.Renauldon


Tournoi de référence sur la planète polo, Deauville a pour habitude de recevoir quelques-uns des meilleurs joueurs du monde à l’occasion de la Coupe d’Or Lucien Barrière. L’assurance d’assister à un grand spectacle.

Cela fait plus d’un demi-siècle que ça dure : tous les grands noms du polo mondial passent un jour par Deauville pour la Lucien Barrière Polo Cup. La Coupe d’Or fait partie des trophées que ces grands joueurs veulent à tout prix accrocher à leur palmarès. Cette année, quatre noms sortent du lot d’un plateau déjà exceptionnel : deux anciens Champions d’Argentine et handicaps 10, Lucas Monteverde et Milo Fernandez, un des surdoués de la génération montante, Hilario Ulloa, handicap 9 aujourd’hui, mais un « 10 » en puissance, et Pancho Bensadon, handicap 8, qui, depuis 3 ans qualifie son équipe d’Allegria à Palermo pour l’Open d’Argentine.

A Deauville, Pancho jouera aux côtés d’Hilario Ulloa au sein de l’équipe Royal Barrière tandis que Milo Fernandez Araujo aidera Lucas Monteverde et Talandracas à conserver la Coupe d’Or. A côté de ces deux « grosses cylindrées » trois autres solides équipes feront front avec vigueur à commencer, et c’est une première, par une équipe entièrement composée de joueurs professionnels, commanditée par un mécène indien.
Polo de Deauville, l’équipe si chère à son président de joueur, Alexandre Sztarkman, tentera de renouveler son exploit de l’an passé où l’équipe, menée par le handicap 7 Dario Musso, avait réussi, après avoir éliminé In The Wings et Bautista Heguy, à atteindre la finale pour la première fois de son histoire.

Esprit polo

Au delà de cet aspect sportif et de ce langage s’adressant sans doute à des spécialistes, le polo à Deauville est un moment privilégié et esthétique que le public peut partager (gratuitement en semaine). C’est un spectacle fascinant et l’ambiance dans cette station balnéaire est rythmée par les chevaux : ceux de courses, bien sûr car pendant ce mois d’août se déroulent les meetings sur les deux hippodromes, mais ceux de polo également. La « caravane » est plantée pendant un mois au cœur de l’hippodrome de la Touques et amène une atmosphère d’Argentine ; une approche complètement différente du cheval. Ceux qui se lèvent de bon matin seront surpris, en flânant sur la plage, par l’entraînement en lot des athlètes qui joueront l’après-midi : un seul petisero (le groom) peut ainsi promener jusqu’à huit chevaux de ses deux seules mains pour un « jogging » énergique. Un spectacle en soi. D’autres touches d’Argentine égayent ainsi l’été normand : les tenues traditionnelles avec ces gigantesques boina (bérets : beaucoup d’Argentins, comme Pancho Bensadon qui ne quitte le sien que pour son casque, sont descendants de Basques), les asado (grill de moutons) improvisés ou non, l’inévitable maté et cet Espagnol rauque et si peu académique mais tellement collé au polo. Les joueurs défileront le 5 août dans les rues de Deauville.

© R&B Presse/P.Renauldon


Polo pour tous

Soucieux de faire découvrir ce sport fascinant au plus grand nombre, le Polo de Deauville accueille gratuitement le public TOUS LES APRES-MIDIS des jours de la semaine (entrées payantes le week-end) : un village permet notamment de découvrir des produits argentins ou de se retrouver autour d’un verre au bar du polo. Tous les matchs sont commentés avec expertise, compétence et humour par un speaker qui sait rendre le polo parfaitement compréhensible. Certaines animations sont programmées certains jours (cf. www.polodedeauville.com)… En août, c’est à Deauville et nulle part ailleurs qu’il faut découvrir le polo.

Polo intense

Bref, le spectacle est sur la cancha (le terrain de polo) et autour et cette Lucien Barrière Polo Cup est un événement de la vie deauvillaise à ne pas manquer, que l’on connaisse ou non le polo.
Tout le mois d’août est ponctué de deux à trois matchs quotidiens puisque la prestigieuse Coupe d’Or est précédée de la Coupe d’Argent (Talandracas et Lucas Monteverde en seront) et de la 1ère Beauty Cup (matchs féminins avec la n°1 argentine, Lia Salvo) et accompagnée de la Coupe de Bronze avec des équipes de moindre niveau mais mettant en valeur les jeunes professionnels français.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :